Bouclier en amande

Portrait de Garret

Cette fiche technique montre en détails la fabrication d’un bouclier en amande, cintré et recouvert de mousse.

La première partie concerne la réalisation du support cintré, c’est à dire la partie dur du bouclier. La seconde aborde l’habillage intérieur du bouclier, qui est trop souvent négligé et enfin la troisième partie sera sur l’habillage extérieur.

De plus, afin de donner une indication supplémentaire, j’ai estimé le temps passé sur chaque tâche.

 

Réalisation du support cintré

Matériel

  • 2 planches de MDF ou de contre-plaqué de 3 mm, de dimensions 130*65 cm
  • 1 pot de colle à bois
  • un pinceau (pour passer la colle à bois)
  • 2 tréteaux ou plus
  • 4 serre-joints ou plus
  • plein de trucs lourd (pneus, poids pour altère …)
  • une vingtaine de rivet POP avec la pince pour les poser
  • une perceuse
  • une scie sauteuse

Méthode de cintrage

Cette partie de la fabrication du bouclier ne prend pas plus de 30 min, sans compter les 12 heures de séchage de la colle à bois. La première étape consiste à poser les deux planches sur les tréteaux et à déterminer le poids nécessaire pour obtenir le cintrage désiré. Ensuite il suffit de coller les deux planches, de poser le poids voulu dessus et mettre les serre-joint au niveau des quatre coins.

Note : l’idéal est d’utiliser 4 tréteaux pour avoir un cintrage uniforme sur toute la longueur de la planche. Il faut bien bloquer les tréteaux afin que tout ne s’effondre pas.

Consolidation et découpe

Afin de ne pas avoir de mauvaise surprise j’ai choisi de poser quelques rivets POP avant la découpe du bouclier, qui fait 130*55 cm. A peu prés 45 min de travail.

 

Habillage intérieur

L’habillage intérieur d’un bouclier pour GN est une partie trop souvent négligée à mon goût, j’ai donc décidé de faire un aménagement « typique » de bouclier normand: c’est à dire un intérieur molletonné, quatre courroies pour pouvoir tenir le bouclier de deux façons et enfin une courroie de transport.

Matériel

  • 4 vis à tête ronde avec écrous et rondelles
  • 2 vieilles ceintures en cuir ou équivalant
  • 2 pièces de tissu de dimension 140*65 cm
  • 2 ou 3 pièces de ouatine de dimension 140*65 cm
  • quelques chutes de cuir - une machine à coudre
  • un emporte pièce
  • une agrafeuse

Réalisation de la partie molletonnée

Cette partie se réalise à la façon d’un gambeson (2 ou 3 couches de ouatine entre deux couches de tissu). Le plus simple est de bâtir une bonne partie du montage avant de coudre afin d’avoir des coutures bien parallèles et un tissu qui ne chasse pas. A peu prés 2 heures de travail. Pour l’arrière j’ai utilisé un vieux drap clair sur lequel j’ai préalablement tracé le quadrillage.


Notes : j’ai agrafé le gambeson sur le MDF afin de pouvoir le récupérer en cas de problème avec le reste du bouclier, et j’ai collé une rondelle de cuir sur les rivets POP afin qu’ils ne viennent pas percer le gambeson.

Réalisation des courroies


Note : l’écartement des courroies est à adapter en fonction des morphologies et du goût de chacun. Pour ce qui est de la position de la courroie de transport il y a deux choix possibles, une fixation au niveau supérieur ou au niveau inférieur. La première solution permet d’avoir le bouclier qui pend sur le côté de manière stable et d’avoir ainsi deux mains libres, mais la seconde solution rend le transport hors combat plus agréable.

 

Habillage extérieur

L’habillage réalisé rend le bouclier totalement inoffensif dans une utilisation normale en GN. Il est entièrement recouvert de mousse avec une double couche au niveau des bords.

Matériel

  • 1 tapis de sol
  • 1 tube de néoprène
  • du ruban adhésif
  • 1 pièce de tissu de dimension 140*65
  • du tissu pour la décoration (armoiries, …)
  • une agrafeuse
  • des chutes de cuir

Pose de la mousse

Pour la fixation de la mousse j’ai choisi un positionnement au scotch double face et des agrafes pour la partie principale, et un collage à la néoprène au niveau des arrêtes.

Notez que l’ajout d’un morceau de cuir sous les agrafes évite au tapis de sol de se déchirer avec le temps. A peu prés 2 heures de travail.

A fin de solidifier la mousse au niveau des arrête j’ai ajouté un renfort en ruban adhésif.

 

Réalisation de la housse de décoration

Pour la décoration, j’ai choisi de faire une housse afin de pouvoir changer d’armoiries ou de style d’un GN à l’autre sans avoir à refaire un bouclier. Néanmoins, afin de tendre la housse la pose de quelques agrafes en utile. A peu prés 3 heures de travail.