Role play.

Portrait de borkil

Voila j'ai fait des recherche (excusez moi si je me trompe),mais je n'ai vu aucune liste de caractères par rapport aux races et/ou aux classes.
J'en met quelques un:
Ork:Un peu debile et parlant mal

Humain :bah comme nous pour un guerrier ,mais, sinon pour certaines classes :debile.

Elfes:tres intelligents et avec un languages tres propre et recherché

Démon bah ...Démoniaque

Elfe noir:Fourbe beau parleur ,menteur et traitre.

voila

Commentaires

Portrait de Korrigan

Role play.

Heu... pourquoi un orc aurait FORCEMMENT un QI proche d'une moule ? Je n'aime pas ce style de rôle mais est-ce pour cela qu'il faut rester dans des critères aussi réducteur qu'AD&D et assimilé ? :? :evil:

Idem pour le reste des critères. Il faut évoluer et ne pas marcher selon des stéréotypes...

Portrait de borkil

Role play.

Alors justement je parle en general, car je vois mal un ork me sortir:
"Mon camarade je pense que votre traitrise et inacceptable"!!!(Désole là j'y vais un peu fort :P )
Mais je ne dit pas qu'ils sont forcement betes ,je parle de la moyenne!!!

Sinon désolé si ce que j'ai mis ai pu paraitre un peu "leger" et dans les idées recues,c'est vrai que j'exagere beaucoup...
Je propose que chacun marque son idées et qu'on rassemble le tout.

(je voudrai presente toutes mes excuses aux peuplades orks, que j'ai fait passer pour de benets de premiere...)

Portrait de deepdragon

Role play.

je trouve que faire un orque du genre de Tolkien (a moins que je ne me plantes avec les urukais, heu ça s'écrit comme ça?) ça devrait donner.

Et puis quand on commance a jouer les "méchants" dans DD on s'apercoit qu'ils sont loins d'être idiots.

Portrait de borkil

Role play.

Un ork(moi je l'ecrit comme ça :P )n'est pas forcement mechant ,mais je n'ai pas dit qu'une liche soit debile par exemple, les mechants peuvent etre tres intelligents.

Portrait de Korrigan

Role play.

borkil wrote:Alors justement je parle en general, car je vois mal un ork me sortir:
"Mon camarade je pense que votre traitrise et inacceptable"!!!(Désole là j'y vais un peu fort :P )

Et pourquoi pas justement ? Ce style phrase est parfaitement ironique et peut témoigner d'un grand moment face à un méchant, un vrai, pas un grouillot !

Ce que tu prends pour de la "crétinerie" est le comportement de personnes ne parlant pas correctement une langue. Est-il crédible ?

Dans ce cas, nous sommes tous des crétins... :evil:

Portrait de borkil

Role play.

J e dit pas ca s'est juste qu'un ork n'est pas souvent une lumiere!!!

Portrait de sylicer

Role play.

Orks : joyeux, rieurs, gambadant dans leurs vertes plaines
Humains : bêtes, méchants, noirs, hideux
Démons : proutprout et tagada, buvant du thé en levant le petit doigt
Elfes noirs : généreux, accueillants, conciliants

Ce sujet est tellement inutile et réducteur que je ne sais même pas ce qu'il me retient de le supprimer direct... :evil:

Portrait de Korrigan

Role play.

Non, laisse-le justement. Certains vont peut-être enfin comprendre ce que représente un personnage, une culture...

Enfin, on peut espérer...

Personnellement, j'apprécie énormemment ta vision des démons. Quand on voit certains personnages des Amis de Miss Rachel, ça colle parfaitement ! :twisted:

Portrait de thepimousse

Role play.

Mmmm

Peut être pouvons nous conclure que toutes les spécificités des races dépend de l'univers dans lequel on joue.
N'oublies pas que tu joues dans un univers medieval fantastic. A partir de là, tout est possible !
Des orcs intelligents ect.....

Il ne faut pas de suite stéréotypé selon la classification des jeux de role comme ADD !

Rhooo un démon qui bois du thé !! Je suis fan !

Portrait de Elixah

Role play.

Moi j'ai quand même fait un GN où les orcs étaient intelligents, évolués et tout et tout ^^

Portrait de Murena

Role play.

Yes ! Mais j'aimerais effectivement voir une fois un elfe crado, humble et un peu maladroit se faisant tancer par un érudit orc.

On parie que les joueurs d'elfe (et ceux qui adorent jouer les orcs aussi d'ailleurs) ne voudraient pas vraiment les jouer comme ça ? ;)

Ca en dit long sur la rigidité des joueurs face à la nécessité de bousculer les stéréotypes. Alors qu'un clochard elfe ou un érudit orc, on peut parier qu'ils entrent illico dans la légende du GN.

Portrait de thepimousse

Role play.

Si je trouve que le challenge serait bon ! Moi j'en vois bien des alcooliques ^^

Gros souci: les préjugés des autres joueurs....

Portrait de Murena

Role play.

thepimousse wrote:
Gros souci: les préjugés des autres joueurs....

Exact, c'est ce qu'il est le plus nécessaire de bourriner. Quand le joueur a accepté de jouer à contre emploi,ceux qui interagissent doivent suivre. Mais ça, c'est une affaire d'interprétation et de force de conviction.

Yoda l'a dit : "plus rapide, plus facile, plus séduisant est le Côté Obscur."

Portrait de Elixah

Role play.

J'ai un ami qui avait joué, sur table, un orc dont le rêve le plus fou était de devenir elfe !! Il révérait tous les elfes qui passaient, se battait au nom de dieux elfes... bien entendu, il ne savait pas faire la différence entre des elfes noirs, sylvains ou de la lumière ... il a fini par devenir le champion d'une reine elfe noire :lol: ça c'est vraiment un Perso avec un grand P !! ;)

Portrait de Korrigan

Re: Role play.

Elixah wrote:J'ai un ami qui avait joué, sur table, un orc dont le rêve le plus fou était de devenir elfe !! Il révérait tous les elfes qui passaient, se battait au nom de dieux elfes... bien entendu, il ne savait pas faire la différence entre des elfes noirs, sylvains ou de la lumière ... il a fini par devenir le champion d'une reine elfe noire :lol: ça c'est vraiment un Perso avec un grand P !! ;)

Grandiose ! Fabuleux !!! :D

Portrait de borkil

Role play.

Desole d'avoir fait des mauvais prejuges je suis pas tres experimenté niveaux GN et donc ,ne pensait pas que ca pouvait etre aussi profond que sa desole!!!
Sinon l'orc elfophile est tres drole!!!

Portrait de AlRaghan

Role play.

Moi aussi, j'adore bousculer les stéréotypes. Un des perso que je joue sur un JdR par correspondance est un érudit goblin, rejeté par ses compatriotes qui considèrent l'intelligence comme une maladie contagieuse.
C'est de loin mon perso préféré, je l'adore. Et, bien que Goblin, il est loin d'être bête.

Tenez, voilà son profil :
Quote:Informations personnelles du personnage

Nom : Qui vous a dit que les Goblins ont des noms ?
Prénom : Förmol
Surnom : Le brave p’tit vieux
Age : 87 ans
Race : Goblin

Informations physiques et psychologiques

Caractère : Comme tous les Goblins, Förmol est particulièrement énervant ; il ne tient pas en place et a la langue bien pendue.
Il aime qu’on le croie sénile et ne fait rien pour démentir cette rumeur.
Il est doté d’une excellente mémoire et connaît une myriade de contes et légendes goblines.
Il est très naïf et a été endoctriné depuis son plus jeune âge par la société gobline. Cette dernière l’a abreuvé de préjugés anti-elfes, les décrivant comme des êtres maléfiques, immenses, aux yeux lançant des éclairs et se nourrissant de chair gobline innocente.

Physique : Förmol n’a jamais été très grand, mais, les années passant, il s’est quelque peu tassé, si bien qu’il est obligé de prendre quelques précautions pour éviter qu’on ne lui marche dessus.
Par exemple se faire annoncer part une dizaine de grelots et clochettes et porter un chapeau qui, bien qu’extrêmement ridicule le rehausse d’un bon pied.
Comme tous ses compatriotes, il s’habille avec un mauvais goût évident. Particulièrement attiré par tout ce qui brille, il porte un nombre incalculable de breloques inutiles et passablement décoratives.
Il croule sous un fourbi d’objets plus ou moins inutiles, « On ne sait jamais, ça peut toujours servir ! ».
Ayant passé toute sa vie à étudier des parchemins et étant donné que la calligraphie des Goblins n’est pas particulièrement soignée, sa vue a beaucoup décrut, ce qu’il tente désespérément de contrer au moyen de plusieurs binocles.

Signe particulier : Förmol sait lire et écrire, ce qui est presque indécent pour un Goblin si bien qu’il fut pendant longtemps à la fois le fondateur, l’archiviste et l’unique lecteur de la bibliothèque nationale gobline.

Informations sociales

Royaume Natal : Arkar
Relations : Il est apprécié par la plupart des Goblins qui l’appellent affectueusement « le brave p’tit vieux ». Il est considéré par tous comme un vieil excentrique n’ayant pas toute sa santé mentale, même aux normes goblines.

Famille : Aucune famille connue.

Statut : Il est un des rares Goblins lettrés, il est l’archiviste de la bibliothèque qu’il a fondée.

Information historique

Histoire :
Förmol est né il y a un peu plus de 87 années.
Trop chétif pour devenir un guerrier, il a exercé pendant sa jeunesse le métier de « Gob à tout faire », rendant service à gauche et à droite.
Passionné par tout ce qui touchait aux livres, il apprit à écrire auprès d’un des rares lettrés du royaume.
Peu de temps après, il fut pris comme aprentis par un illusionniste renommé, maitre Pandémönium. Auprès de lui, il apprit à manipuler les limites instables entre le réel et l'imaginaire.
Förmol, se révéla être un très bon élève, ses progrès fesaient la fierté de son maître.
A la grande déception de ce dernier, il décida d'abandonner la magie pour se consacrer aux sciences et à l'étude, ce qui, pour Pandémönium, constitue une infâme trahison.
Plusieurs années plus tard, il fonda la bibliothèque nationale gobline, se mit à la recherche de livres et réécrit de nombreuses vieilles légendes et histoires goblines, jusque-là transmises uniquement oralement.
Förmol exerça cette fonction durant la majorité de sa vie, comblant les rares lecteurs de la BNG (la Bibliothèque Nationale Gobline) et parvenant même à inculper à quelques jeunes Goblins le goût pour la lecture.
À présent, Förmol est très vieux. À force de déchiffrer d’antiques manuscrits, sa vue a fortement baissé, si bien qu’il sera probablement bientôt tout à fait aveugle.
Encouragé par les dizaines de récits d’aventure qu’il a lut, Formöl, qui, jusque là n’était jamais partis de chez lui, a décidé de partir découvrir le monde, de le voir une fois, avant que la vue ne lui soit enlevée.
Il a prévu de parcourir les chemins en prenant des notes et en transcrivant les légendes et les récits locaux afin d’en faire profiter sa bibliothèque.
Malgré les protestations de ses proches, qui estimaient qu’il n’est pas prudent pour un goblin (surtout de cet âge) de partir ainsi seul à l’aventure, il partit ; après de courts préparatifs, il a laissé sa bibliothèque à son secrétaire, un certain Grisoù et s’est mis en route, marchant d’un bon pas tout en sifflotant gaiement un vieux refrain.

Autre information

Classe : illusionniste.

Compétence :
-Concentration
-Connaissance des plantes
-Maniement d'une arme (dague)

Pouvoir :
-Lecture des esprits
-Création d’illusion
-Distorsion de la réalité

Habilité raciale : Odorat surnaturel

Langue : Goblinoïde et Commun (il l'a appris par lui même en déchiffrant de vieux parchemin, son parlé est donc quelque peu archaïque).

Fonction :
Fondateur et archiviste de la BNG (la Bibliothèque Nationale Gobline).
Casse-pied de service.

Equipement/Armes :
-Une vieille arbalète de poing, bricolée tant bien que mal par un artisan goblin.
-Une courte dague d’origine inconnue.
-Un bâton de marche.
-Une cape de voyage.
-Divers objets plus inutiles les uns que les autres.

Continent de départ : Varen'ka

C'est pas vraiment l'idée qu'on se fait d'un Goblin, pas vrai ?

Portrait de hurkai

Role play.

personnellement je serais assez chaud pour jouer un savant troll qui decouvre le remede universelle de la dysentrie (:lol:)

Portrait de borkil

Role play.

moi je jourai bien au prochain gn un barbare qui a aimé une elfe qu'il avait violée et,qu'il a ete obligée de tué par ses compagnons barbare,il aurait pris son nom.

Portrait de Anonyme

Role play.

Effectivement, heureusement qu'on ne s'en tient pas à ces stéréotypes pour créer nos personnages de gn, sinon, on s'ennuirait vite !
L'association ARG milite pour la culture Ork (inspiration indiens d'amériques), on a vu sur une de ces murders un ork parlant grec et latin qui était secrétaire particulier. Et au dernier GN de leur assoc, il y avait différents clans ork avec leur particularités culturel et ethnique.
Sur les Gns de mon assoc, on a aussi eu plusieurs années des "elfes" dont la particularité était de compter environs 1/3 d'individus de plus de 100kg. Et je peux vous dire qu'ils ne sont pas toujours loyal-good envers la nature. On a aussi eu des démons qui se révoltait contre les rituels d'invocations qui les obligent à venir se battre dans le plan humain alors qu'ils sont tranquilles entrain de taper le carton (ou de boire le thé) dans leurs cercle démoniaques...

Les seules limites et les seules règles c'est celles qu'on se posent...

Et moi ce que j'aime, c'est avant tout être surprise et surprendre les autres joueurs. Alors ne vous fiez pas trop aux apparences...

Portrait de nicoyas

Role play.

Je rencontre aussi ce genre de restriction dans les stages que j'anime. Ce qui fait le plus de mal actuellement à l'imaginaire des d'jeunes c'est surtout "je-fais-des-warhammers", pardon, je voulais dire "je joue au wargame Warhammer".
Plus un gigantesque historique qu'un réel jeu de stratègie, W pose en fondement les mêmes stéréotypes qu'ADD à l'époque. Pourquoi pas ? Sauf que la chose, dans l'esprit de nos têtes blondes, celà tourne à l'absurde. Au point où, en stage décors wargame, dès qu'il s'agit de constructions orks, nous nous retrouvons avec un entassement de n'importe quoi, ne ressemblant à rien.
-"heu... mais ton truc là... ça ne peut tenir debout !"
-"bin c'est pas grâve, c'est ork !"

Mais il faudrait peut-être expliquer les fondements... Comment un peuple totalement stupide, violent et incompétent peut survivre sur plusieurs générations... C'est impossible, sauf si sous ces apparences, se cachent ; une culture, des traditions, des règles, des "pensants", bref, une structure sociale, certes brutale ou rude, mais structure tout de même ...

Portrait de Tylarion

Role play.

Quote:Desole d'avoir fait des mauvais prejuges je suis pas tres experimenté niveaux GN

Sinon oui mille fois maudit celui qui prend son exemplaire de Warhammer le jeu de rôle comme sacro-sainte bible sur le roleplay et "qui et qui et qui sait faire quoi et qui doit mourir parce que ben j'aime pas son historique"

En GN, nous autres les elfes, ont s'en mange considérablement dans la gueule et le plus souvent par des gens qui n'ont rien à voir avec nous. Le plus gros c'est un cul terreuses qui nous voit passer et dit:" tiens on va manger de l'elfe ce soir."
Techniquement le pauvre grouillot qui a passé sa vie à retourner sa terre est plus dans l'ébahissement que la vieille vanne stupide dans ce gout là, et pourquoi tout ça ? Parce que la sous culture ADD Naheulbeuck Warhammer pollue un peu trop les GNs.
Chose marrante sur ce même GN j'ai les jambes blessés, je continue à me battre tant bien que mal, le squelette face à moi va pour me porter le coup de grâce, j'entend un profond rugissement et là, un marteau de guerre arrête l'épée du squelette à vingt centimètre de ma mort, qui c'est qui tente l'arme salvatrice, un nain ! Comme quoi tout est possible effectivement, mais désormais je suis intraitable sur les roleplay vaseux de naheulbeuck's victim.

Portrait de eskhiss

Role play.

pour les orcs, il y a stan nicholls
une trilogie: la compagnie de la foudre, la legion du tonnerre, les guerriers de la tempete.
l'histoire d'une troupe de mercenaire orcs qui n'a pas le choix de son contrat mis ou les orcs ont une structure, des personnalités
c'est pas du grandiose mais une partie donne une explication de la psycho que peuvent avoir des orcs, de ce qu'ils souhaitent realiser dans leur vie.

quant à l'attitude envers les elfes et ceux qui les vannent ( cause, naheulbeuk; krann; warhammer )
on a mis trois PNJ elfes dans notre dernier GN pour intervenir sur les quatres joueurs elfes qui commençaient à se sentir à l'etroit.
roleplay bossé synchro entre les trois. Attitude travaillée, façon de bouger, de regarder ( et parfois d'ignorer ).
Un "qu'est ce que tu veux courte vie", "recule" (sans utilisation de pouvoir) ont imposé et fait changer les attitudes des joueurs.
Quand, bloqués par une créature, les joueurs ont été à la peine, un "place aux elfes" crié de l'arrière a écarté les joueurs qui ont vu six elfes adoptant la même posture de combat traverser la foule comme d'autre traversent la mer à pied ( un type et son peuple il y a longtemps).

un gros roleplay avec des moyens derrière ( ou au bluff ) ça joue sur un bon nombre de joueurs

Portrait de Korrigan

Role play.

Pauvre John ! Devenir gourou !!!! :P

Portrait de Lord_Riri_II

Role play.

Je me suis aussi amusé il y a peu à faire une demi-orque barde à DD3, sympa à jouer ! ^^

Portrait de Anonyme

Role play.

eskhiss wrote:
quant à l'attitude envers les elfes et ceux qui les vannent ( cause, naheulbeuk; krann; warhammer )
on a mis trois PNJ elfes dans notre dernier GN pour intervenir sur les quatres joueurs elfes qui commençaient à se sentir à l'etroit.
roleplay bossé synchro entre les trois. Attitude travaillée, façon de bouger, de regarder ( et parfois d'ignorer ).
Un "qu'est ce que tu veux courte vie", "recule" (sans utilisation de pouvoir) ont imposé et fait changer les attitudes des joueurs.
Quand, bloqués par une créature, les joueurs ont été à la peine, un "place aux elfes" crié de l'arrière a écarté les joueurs qui ont vu six elfes adoptant la même posture de combat traverser la foule comme d'autre traversent la mer à pied ( un type et son peuple il y a longtemps).

un gros roleplay avec des moyens derrière ( ou au bluff ) ça joue sur un bon nombre de joueurs

Bien d'accord... La dernière fois que je jouais une elfe (GN Tolkien, perso super vieux...) Je crois que si il y en a un qui a essayé une blague vaseuse, il a pas recommancé deux fois. Mais bon... c'est souvent avec mes persos... donc peut-être c'est pas les persos :roll:
Bon d'accord j'aime pas les blagues vaseuses et en général, je trouve très vite un moyen très rôle-play de remettre le joueur à sa place... Quelque chose entre le regard qui tue et l'intervention musclée des autres membres du groupe qu'il avait pas vu derrière lui.

J'ai aussi mis une baffe en jeu/ hors jeu à un barare gros lourd une fois. Après la première sommation, le coup est parti tout seul. Je sais, les combat au corp à corp et les coup à la tête sont interdit, mais ce que ça fait du bien ! Et peut-être qu'il réfléchira à deux fois avant de faire des commentaires graveleux sur une prétresse paladin... Sauf qu'à mon avis, le manque de neurones ne venait pas du perso...

Juste pour dire que le fait de jouer un barbare ou autre personnage peu évolué ne donne pas le droit de faire tout et n'importe quoi. Ce que je n'accepterait pas d'un inconu dans la rue, mon perso n'a pas de raison de l'accepter (en général). Ok pour role-play, mais il faut aussi en assumer les conséquences !
A bon entendeur...

Portrait de Nyrone

Role play.

Je rejoins assez Tylarion sur le syndrome Naheulbeurk qui veut que 'les elfes c'est des fiottes". C'est désagréable et ça plombe plutôt l'ambiance.

Néanmoins, je ne suis pas certain que ce soient les joueurs qu'il faille blâmer en priorité. Je m'explique : si une asso donne comme consigne de jouer orc, elfe, nain, etc., il ne faut pas s'étonner que ledit joueur, pour pallier au manque d'info et de background, se serve de ses références personnelles. Si certains ont comme référence l'oeuvre de Tolkien, la majeure partie s'inspirera plutôt d'Ad&D, Warhammer ou Naheulbeurk...

On en revient à la nécessité de présenter un background détaillé et cohérent pour les personnages, et a fortiori pour les personnages non humains. Si c'est tiré d'un bouquin ou même d'un film, il faut le dire et appuyer dessus. Si c'est un univers original, il faut le décrire avec soin.

Ainsi, si des joueurs continuent à traiter de femmelettes une troupe d'elfes alors que le background spécifie explicitement que les elfes sont des créatures nobles, mystérieuses et détentrices de secrets immémoriaux, ce seront vraiment de mauvais joueurs qui n'ont rien compris à rien.

A l'inverse, l'elfe se doit de respecter ces consignes. Etre noble et mystérieux ne signifie pas être hautain et pète-sec. Si un joueur fait l'effort de considérer l'elfe comme un être merveilleux, je pense que c'est la moindre des choses que l'elfe lui rende la politesse en montrant une certaine bienveillance.