[RESUM] Bottes de GN

Portrait de sylicer

Voici quelques idées pour améliorer, décorer ou faire soi-même ses bottes de GN.

Liens à visiter :
- http://www.personal.utulsa.edu/~marc-carlson/shoe/SHOEHOME.HTM
- http://www.comptoir-du-chateau.fr/catalogue/vetements/chaussures1.htm
- http://www.scaboots.com/Merchant2/merchant.mv?Screen=CTGY&Category_Code=1
- http://www.sodhoppers.com/
- http://www.lostlegends.de/shop.php?selected=200&shop=4
- http://www.harr-shoes.com/frames_e.html

COTE HISTORIQUE
- époque renaissance : bottes de mousquetaire
- moyen-âge : tissus avec des bandes de cuir, hautes bottes
- la chaussure médiévale n'a pas de talon réhaussé (semelle plate)

BOTTES A CUSTOMISER
- bottes de moto ou bottes simili-motards de couleur marron (grandes surfaces spécialisées en chaussures, environ 30 euros)
- bottes militaires en cuir (rangers, paras allemands, russes) : avec ou sans retour en cuir, parfois doublées à l'interieur, de forme assez neutre. A chercher dans les surplus militaires, nécéssitent un entretien (graissage, huile de pieds de boeuf et autres baumes nourissants)
- bottes en daim ou en peau : à dénicher aux Puces (désinfectez l'intérieur à l'alcool à 90° et changez la semelle) ou en magasin spécialisé (environ 60 euros), légèrement pointues, elles montent un peu plus haut que mi-mollet
- bottes "camaguaises" ou de bottes de cavaliers, avec ou sans boucles, bout légèrement pointu

LA DECO
- guêtres (ou shaps) : faites maison (cuir, peaux) ou d'équitation (Décathlon, magasins de sport).
- rajouts de cuir et de plaques d'acier rivetées (custom genre groupes de rock black métal) : pour un perso type guerrier, orc ou post apo (inspiration fantasy et pas du tout historique)
- camouflage "maison" : faire une fausse botte avec une manche de blouson, découper un morceau de cuir qui a la même forme, retourner le tout (voir le fichier d'arameos ci-dessous)

FABRIQUER SES BOTTES SOI-MEME
- il est parfois inévitable de faire un choix entre look et confort/securité ("semelle à crampons qui accroche au sol" ou "semelle look medieval casse gueule")

- :arrow: pour éviter cela, méthode Smaragde et Aed : une couche de collet pour semelles (avec une légère couche au talon pour le confort), et en dessous, une couche de revêtement anti-dérapant moderne, dispo chez tout bon cordonnier (ou BHV Rivoli à Paris - dispo en grandes plaques), collé à la colle forte (colle poru semelle ou néoprène).
- fabriquer ses bottes soi-même demande une grande maîtrise du cuir, les bons patrons, le bon matos. Les "pros" (Comptoirs du Château) en proposent entre 100 et 160 euros, elles sont de très bonne qualité.

- :arrow: bottes de fourrures méthode vadrael : tanner des peaux de lapin (demander dans des fermes ou des boucheries), les tendre sur une planche (en les aggraphant), les poncer (pour enlever la fine peau au dessus du cuir) jusqu'à ce que la peau soit blanche. Répandre une bonne quantité de gros sel, laisser sécher pendant deux à quatre semaines, puis tremper dans un bain d'alun pendant 2 jours (100g d'alun pour 1 litre d'eau chaude et 50g de gros sel - l'alun se trouve en pharmacie), puis faire sécher les peaux à l'ombre en l'assouplissant. Une fois sec, mettre de la cendre tres fine coté fourrure pour la rendre brillante. Il ne reste plus qu'à assembler les fourrures pour faire des bottes.

- :arrow: la méthode du pro Ariovis : "Bonjour à tous, Heureux de découvrir l'existence d'un site aussi bien, je voudrai partager de mon expérience de fabrication de chaussures et bottes en cuir.
Tout d'abord, je n'ai encore fait que deux paires , mon expérience est donc limité mais j'ai beaucoup appris de ce travail.
Le plus gros probleme que j'ai rencontré est de reproduire la forme du pied (forme en 3D assez complexe) avec un produit en 2D. J'ai tavaillé donc avec 2 pièces: une pour l'avant et l'autre pour le talon et le haut du mollet.
Le choix du cuir est important, j'ai toujours envie de choisir du cuir trop épais dans l'espoir d'avoir un produit très résistant : c'est une erreur grossière. Trop épais, le cuir n'est pas assez souple pour être travaillé et mis en forme, il va blesser la peau. Donc on choisira un cuir de 1 à 1.5 mm , de préférence traité contre les agressions telle que l'eau, en surface lisse (j'aime bien les cuirs gras, bon vieillissement et très bel effet visuel).
Je fais un patron en tissu sur le pied de mon ami(e) (c'est un tel boulot que je le fais que pour mes ami(e)s les plus proches). Ce patron recouvre l'avant du pied et va jusque sous la cheville et le haut du coup de pied. Je refais un patron pour l'arrière qui va fermer la chausse. Je laisse de la marge sur les parties qui sont fixées à la semelle.
Je reviens sur le choix du cuir car la semelle est différente du reste : elle subit des contraintes beaucoup plus dures. Il faut choisir un cuir rigide traité pour cela , on en trouve pour pas cher à la Vielle Usine (Vieille Usine SARL, Beauregard 26300 CHATEAUNEUF SUR ISERE Tel : 04 75 05 05 15, Fax : 04 75 71 08 38 ).
La semelle est découpée d'après la forme du pied et est composée de deux épaisseurs sur toute la longueur et plus sur le talon (indispensable pour nos pieds d'homme moderne). La partie supérieure doit être trouée sur tout le pourtour pour coudre la partir haute en cuir soupe et la semelle extérieure.
Pour assembler la semelle et la partie supérieure, on peut coudre le cuir souple vers l'extérieur (solution plus simple, mais moins solide et moins esthetique) ou vers l'intérieur (plus difficile). Le cuir souple doit être bien tendu sur le pied pour assurer le maintien pendant l'utilisation.
La couture de l'avant est particulierement difficille et il faut commencer par là, avec toujours le modèle sous la main.
Conseil : faites les trous dans le cuir souple avant d'assembler les deux parties de cuir souple puis les coudre ensemble avant de les fixer sur la semelle. Je conseille de doubler la partie arrière (le talon et le talon d'achille) pour la rigidité. Une fois tout monté, il faut fixer la talonnette sous la semelle extérieure (par des clous), et assembler les deux semelles en les cousant.
J'ai collé une semelle caoutchouc pour l'adhérence et l'usure du cuir, mais je n'ai pas encore trouvé comment obtenir un collage efficace (recollage, une à deux fois par GN). Le résultat fut très satisfaisant en Gn, très bel effet visuel, confort incomparable (chaussures faites sur mesures), mais le travail est assez long (20 à 30h avec les essais, les reprises,...). Si vous vous êtes aussi tenté dans cette expérience, j'aimerai connaitre votre avis et j'aimerai des conseils."

Merci à : Garret, Golum, Elerian, Korrigan, Axelou, LeCalmar, alibaba, Jacenn, caelias, arameos, Bazuzeus, Smaragde, Gurglash, Corbeau, Aed, vadrael, marc, Skarn, Ariovis, El_Priquzzarhd, karandrasse
N'hésitez pas à commenter et à enrichir ce fil.

Fichier attachéTaille
bottes.jpg26.41 Ko

Commentaires

Portrait de Zapan

Re: [RESUM] Bottes de GN

Si j'ai reporté cette annecdote, c'est juste pour dire qu'un orteil brisé ou écrabouillé est aussi incapacitant qu'une cheville foulée.

Mon accident s'est passé pendant un combat de nuit avec un masque sur le visage.

Depuis ma fracture, je prends toujours garde à protéger cette zone, très vulnérable pendant les bousculades.

Bien camouflées, des bottes modernes en cuir peuvent faire suffisamment illusion, surtout si on se donne la peine de coudre des pièces de cuir sur l'avant de la chaussure.

Portrait de Iardawen

Re: [RESUM] Bottes de GN

Portrait de Saki

Re: [RESUM] Bottes de GN

Toujours pour se faire des guêtres et en english, voici un site sur lequel on trouve un patron imprimable format fille (pas trop difficile à augmenter je pense), même si le modèle en photo fait très mal aux yeux. Attention, ce modèle a un boutonnage sur le côté, parfait selon moi pour des "bottines" steampunk.

edit: un lien vers une chouette galeries de photos, une mine d'idée je trouve.

Portrait de futuravapeur

Re: [RESUM] Bottes de GN

Perso, je hais les basket en Gn et je tolère les pompes de marche decathlon... Mais franchement, que c'est moche! Pourquoi gacher tous vos efforts pour vous façonner un costume digne de ce nom en vous trimballant avec des godilles infâmes...
Emmaüs, ça existe, tout de même!
Voici une de mes paires de bottes. Je les ais réalisées en 2007 et elles ont subit toutes les avanies d'une dizaine de GN, gadoue comprise... Et bien à part deux ou trois pointes de colle ou un rivet tubulaire par là, elles n'ont pas bougé. (Elles m'ont couté 10 euros chez émmaus, d'ailleurs!):

Le revers, un skaï trés épais, est tout simplement riveté à la botte. Un coup de dremel (mini-perceuse), un peu de peinture diluée et hop, le tour est joué!

Portrait de grognag

Re: [RESUM] Bottes de GN

Après des années de loyaux services, malgré 2 pairs de chaussettes et de super semelles, je vais balancer mes rangers...trop mal aux pieds après le gn de ce we.
Je cherche des chaussures confortables pour crapahuter, courir, sauter dans tous les sens pendant 2 jours. Que me conseillez vous? J'ai déjà des chaps pour camoufler si besoin.

- des chaussures de marche? (quelle marque modèle?)
- des pompes de sécurité? (quelle marque modèle?)
- des bottes de moto (assez confortable pour tout un we?)
- des bottes médiévales (assez confortable pour tout un we?)

Portrait de Gros Poulet

Re: [RESUM] Bottes de GN

bonjour,
attention quand on parle de bottes médiévales : les grandes bottes qui remontent jusqu'au genou sont très tardives.
sur une bonne partie du moyen âge (au moins jusqu'à fin 13ème) on ne rencontre que des "bottines" qui montent à mi mollet au plus.
Ajoutez à cela que le mode de fabrication des chaussures et des bottes au moyen âge diffère totalement du mode de fabrication actuel apparu je crois au 17ème siècle.

Après pour du GN, on est en général dans le médiéval fantastique ou le médiéval approximatif donc on a plus de latitude.

pour les bricoleurs voici un lien sur la fabrication de chaussures médiévales selon les techniques de l'époque
http://guerriers-du-moyen-age.aceboard.fr/12392-1265-18378-0-chaussures.htm

Attention avec les chaussures med également : semelle plate, nos petites chevilles ne sont pas forcément adaptées à cela pour deux jours d'active randonnée : il vaut mieux essayer avant (enfin comme avec toute paire de pompes avant deux jours de crapahut)

pour les moins courageux :
- http://monsite.orange.fr/fereymedieval/ : bonne qualité mais pas historique
- http://www.np-historicalshoes.com/home.php?lang=fr : qualité et historicité excellentes mais prix aux alentours de 200 € la paire de chaussures

sinon, je vais vendre mes bottes med-fan d'occase prochainement, mais ça se discutera dans un topic ad-hoc
A+
olivier

Portrait de sylicer

Re: [RESUM] Bottes de GN

J'ai acheté des petites bottines "médiévales" tout en cuir sur un marché médiéval : je suis super bien dedans et je les porte même pieds nus. Mais je ne crapahute pas trop avec non plus, ce n'est pas fait pour les longues marches.

Le mieux : te faire faire des bottes médiévales sur mesure.
Le plus confortable : de bonnes chaussures de marche qui se sont faites à ton pied, camouflées par des chaps.

Portrait de Tanatiel

Re: [RESUM] Bottes de GN

Effectivement, il faut trouver le bon compromis entre allure médiévale et confort. N'oublions pas qu'un GN c'est potentiellement pas mal de kilomètres avalés en deux ou trois jours. De plus, il faut pouvoir crapahuter sur des terrains parfois accidentés et parfois plein de ronces.

Les compagnies de théâtre et surtout leur fournisseurs costumiers ont des guêtres en cuir qui sont très bien pour ça:
- tu portes des chaussures de marche en dessous -> bénéfice d'une semelle et d'un confort moderne
- c'est en cuir donc rigidité et aspect OK
- c'est facile à enlever et à remettre (ceux qui se sont retrouvés avec des bottes impossibles à enlever après avoir eu les pied enflés me comprendront ;) )

Pour ma part, j'en avais trouvé de style mousquetaire, mais on doit pouvoir en trouver de tout autre type. Et à mon avis avec le bon cuir, ce n'est pas si compliqué à faire.

Portrait de Cricri

Re: [RESUM] Bottes de GN

Si vous voulez des guêtres en cuir, de différentes teintes et textures, sans trop chercher, allez voir dans une boutique équestre. En prime, c'est conçu pour bouger, très résistant et très facile à mettre/enlever (fermeture éclair et bandes de velcro sont les deux solutions les plus utilisées.)

Pour voir ce que ça donne, regarder l'homme en noir avec les cheveux longs (c'est moi) et la rapière. Ce sont des guêtres avec fermeture à velcro, et comme sur chaque guêtre, la fermeture est sur le côté extérieur.
Et c'est une finition type suède (un peu pelucheux) pour le cuir.

(Et pour les souliers... de simples souliers de marche Merrel, en suède/tissu brun, qui se marrie très bien avec les guêtres.)

Portrait de Hellrond

Re: [RESUM] Bottes de GN

Au risque de me faire lyncher,
je vous conseille les bottes d'équitation en caoutchout bon marché, quand on est débutant ou fauché : on en trouve dans tous les magasins de sport pour une dizaine d'euros, ça rend assez bien pour ne pas faire tache, et, summum de la perfection, c'est totalement étanche (et elles sont hautes : une fois, j'ai traversé une petite rivière avec ...) ; en plus, elles sont toutes noires, donc pas de couleur verdatre caractéristique des bottes classiques. Après, c'est sur qu'on transpire un peu, mais pas autant que dans des bottes lambda ...

Perso, comme je fais de l'équitation, j'en ai acheté des meilleures, toujours en caoutchout, mais de qualité supérieure ( des Aigle ) : elles ont un meilleur look encore (très bonne imitation cuir) et sont plus agréables à porter (moins rigides + matelassées = mieux pour la marche), mais rien qui ne valle 80 € si on est pas cavalier régulier ... autant acheter les premiers prix de pseudo-chausses médiévales dans des sites de vente par correspondance.

:gun: Silvouplaisquelespuristesnem'immolentpassurlaplacepubliquejel'fraispluspromis :tronco:

Portrait de Murena

Re: [RESUM] Bottes de GN

C'est pas une question de puriste :

- Un - ces chaussures ne sont pas faites pour marcher avec.
- Deux - le pied ne respire pas du tout dans une chaussure en plastique.

J'ai vu un joueur perdre la peau de ses deux pieds après avoir porté ses bottes d'équitation 24 heures. A ce compte, les guetres sur chaussures de marche c'est 1000 fois moins risqué et plus joli.

Portrait de sylicer

Re: [RESUM] Bottes de GN

J'en avais acheté pour mes premiers GNs... ben j'ai vite déchanté!
C'est une horreur.
Après, si tu as l'habitude de les porter en équitation, c'est à voir.

Hellrond wrote:Au risque de me faire lyncher
Maiiiis non :) Tu as le droit de faire remonter un post si l'information que tu apportes est pertinente. Sinon, effectivement, on appelle ça de la nécromancie chez nous, et ça on n'aime pas trop !

Portrait de Cricri

Re: [RESUM] Bottes de GN

Je (j'ai...) fait de l'équitation moi aussi (d'où l'usage des chaps/guêtres dans mon cas) et les bottes hautes en caoutchouc, je ne recommande pas du tout.

Elles sont conçu pour accomplir le même rôle que les modèles en cuir: bien tenir la cheville et bien tenir dans l'étrier. En prime, le mouvement de pli le plus facile est celui de la position de base du pied: talon vers le bas, orteils vers le haut...
Bref, marcher/courir/grimper/glisser/se battre avec de telles bottes au sol, c'est pas agréable du tout...
Pour la question de la respiration... Murena, si ton ami à perdu la peau des pieds, là on n'y peut rien s'il avait un vieux modèle ou un modèle très bas de gamme. Normalement, les bons modèles en caoutchouc (et je ne parle pas des modèles haut de gamme du tout) ont une légère doublure de toile qui permet justement une certaine aération entre la jambe et la parois de la botte.
Non, le problème vient véritablement de la rigidité du tout.

Portrait de Hellrond

Re: [RESUM] Bottes de GN

C'est vrai, les bottes d'équitation sont TREEEES rigides (sauf si ce sont de bonnes bottes), et ça ne rend pas la marche facile ...
En ce qui me concerne, je n'ai jamais mis de chaps (guêtres), donc je ne peut pas faire la comparaison ; en fait, je n'ai jamais eu de problèmes, ni entendu parler d'aussi extrêmes que Quote:perdre la peau de ses deux pieds après avoir porté ses bottes d'équitation 24 heures, si ce n'est que les bottes ne sont pas amorties ... mais c'est largement gérable avec une semelle intérieure suplémentaire. :)

Enfin, c'est bien vrai, de bonnes chaussures montantes sont infiniment préférables, mais la plupard des chausures de marche sont vraiment inesthétiques, à moins de les déguiser ...
Je n'avais d'ailleur pas l'intention de proposer une solution miracle, juste de donner un tuyau à ceux qui ne veulent, ni dépenser pour des chaussures médiévales, ni bricoler un " adaptateur " en cuir/fourrure ; mais libre à chacun de prendre ce risque, et je conseille de toute façon vivement d'avoir une paire de chaussures " de rechange " à portée de main si on porte ce type d'accessoire (au cas où).

Portrait de goethe

Bonjour, Dans le but de

Bonjour,

Dans le but de réaliser des guêtre en cuir,

J'ai trouvé ce tutoriel: http://www.thankyoufornotbeingperky.com/?page_id=358
avec le patron: http://www.thankyoufornotbeingperky.com/spatspattern/spatsPattern2008.pdf

Mais je me demande si c'est réalisable en cuir (le mien est du cuir de chêvre d'un peu plus 1.5mm)

Qu'en pensez vous ?

Vous vous y prendriez comment ?

Couture bord à bord comme pour du tissu ? Mais ça on ne va pas réussir à le "retourner", si ??

Merci d'avance.

 

 
Portrait de CyberFenrir

Je ne comprend pas pourquoi

Je ne comprend pas pourquoi on trouve encore autant de joueurs en basket même pas camouflé. Les chaussures médiévales ce n'est certes pas donné, mais un morceau de tissu pour caché ça demande pas trop d'effort. C'est surtout très dommage quand le reste du costume est super.

 

J'apporte ma modeste pierre à l'édifice de la chaussure de GN avec ces deux modèles de guêtres "Cache misère" que j'avais bricolé à mes débuts avec des matériaux de recup (sur des chaussures militaires. A gauche encore plutot visible, seule la partie haute est couverte par la fourure et à droite un effet botte sur une paire de rangers standar) :


Portrait de Golum

La fourrure à l'exterieur des

La fourrure à l'exterieur des chaussures : je l'ai fais aussi ... mais après on s'est demandé "pourquoi?" Pourquoi à l'exterieur :) Ca n'a pas de sens, on en a discuté sur ce sujet ou ailleurs. De memoire Aed pestait après ça. Si tu as une fourrure à disposition pour en faire des bottes, le sens pratique voudra que tu fasses des bottes fourrées : la peau à l'exterieur, elle resistera mieux à la pluie et à la boue, et la fourrure à l'intérieur pour tenir chaud. 

Mais sinon, à ce détail pret, la démarche est louable.