La création de personnages joueurs.

Portrait de Tilleul

Bien le bonjour, en cette période estivale et suite à une longue digression sur le site electrogn, j'ai eu envie de discuter avec vous de la création de personnages joueurs en gn.

 

J'aimerai identifier les différentes approches, avec ce qu'elles comportent d"avantage et inconvénient. Ces approches sont non exhaustives et largement perfectibles, c'est une tentative de débroussailler le terrain pour réaliser quel est la marge de manoeuvre. Je changerai le texte au fur et à mesure de vos commentaires

 

 

Tronc commun

Tout d'abord, définissons un tronc commun à toutes les approches.

Limitation physique : Le personnage doit pouvoir être physiquement  jouable sur le terrain. Vouloir incarner un géant de 8 metre à 6 bras me parait impossible.

Cohérence avec l'univers: Le personnage doit pouvoir s'inclure dans l'univers de manière cohérente. Même si les cross over peuvent être plaisants, je doute qu'un bioman dans un live 'époque victorienne" soit du meilleur effet.

Cohérence avec les règles:  Le personnage doit respecter les mécanismes de jeu de l'organisation, qui peuvent inclure un système de création précis.

 

La création de personnage joueur.

Je vois dans la création de pj deux poles différents, la création des personnages par l'organisation de jeu et la création de personnage par le joueur. Entre ces deux poles se trouve une variété de pratiques.

Je constate que la création de personnage par l'orga est plus fréquente dans les one shot et les murder et la création des personnages par les joueurs dans les gn en campagne et les mass larp.

 

 

1) Création orga ++++

Les personnages prétirés complètement définis.

Totalement créés par l'organisation, les personnages prétirés sont définis de à à z, que ce soit par rapport aux mécaniques de jeu (Stat, compétences, etc.) ou à leur background. Le joueur recoit des informations exhaustives sur le parcours de vie du personnage,sa personnalité,les informations qu'il a à sa disposition et amitié, inimitiés avec d'autres personnages.

 

Avantages

Possibilité de cohérence excellente avec l'univers (vu que taillé sur mesure)

Possibilité d'implication importante, le personnage pouvant être prévu pour intégrer pleinement la trame scénaristique.

Variété de jeu: Pousse le joueur à jouer un style de jeu particulier qui peut être différent de ses habitudes de jeu.

Équilibrage parfaitement contrôlé : vu que c'est l'orga qui a créé tous les personnages, elle peut s'assurer qu'ils soient complémentaires et peut facilement gérer l'équilibrage.

 

Inconvénients

Le joueur peut ne pas accrocher à la personnalité du personnage, particulièrement s'il n'a pas la possibilité de choisir son personnage.

Le joueur peut ne pas avoir les capacités suffisantes pour porter le role (donner le role d'un beau parleur soupe au lait à un timide maladif, ça risque de ne pas le faire)

nécessite un travail d'écriture important et de qualité de la part des organisateurs.

 

2) Création orga +++ Création joueur +

Les personnages prétirés incomplets.

 

L'orga fournit un personnage, mais incomplet. Le joueur complète ces parties incomplètes suivant les règles de créations. Il peut rajouter le background qu'il souhaite tant que cela n'est pas contraire à ce qui est déja écrit.

 

Avantages

Bonne cohérence avec l'univers de jeu tout en laissant au joueur la possibilité d'ajouter sa touche personnelle.

Possibilité d'implication importante, les éléments servant à intégrer la trame étant prévu dans la partie crée par l'orga

Flexibilité de jeu: Si le joueur à des contraintes imposées par l'orga, par ses ajouts il peut faire aller le personnage dans la direction qu'il souhaite.

Équilibrage bien  contrôlé : l'orga limité les possibilités de grosbilisme en définissant en partie le personnage.

Simplicité de rédaction: l'orga se contente d'écrire le background nécessaire à sa trame scénaristique, il laisse le joueur remplir les blancs.

 

Inconvénients

Risque de dissonance entre les deux créations: il risque d'y avoir trop de différence entre le background écrit par le joueur et celui de l'orga, avec le risque d'avoir un personnage schizophrène.

Lourdeur de gestion : cumule la création des fiches par l’orga avec la réception et vérification des fiches de joueurs.

 

3) Création orga ++ création joueur ++

 

a) Les archétypes.

L'organisation fourni le concept du personnage ainsi que quelques informations et compétences de base, au joueur de broder là-dessus.

 

Avantages

Facilité de rédaction pour l’orga. Elle fournit le concept, le joueur en fait ce qu’il veut.

Contrôle de la variété: peu de risque de se retrouver avec 8 chasseurs de primes et 9 médecins.

Équilibrage partiellement contrôlé : les compétences puissantes et particulières peuvent être liées aux archétypes.

Liberté de jeu : L’archétype permet de nombreuses variantes de jeu. Un scientifique peut aussi bien être le docteur Emett brown que le docteur Folamour.

 

Inconvénients

Risque de se retrouver avec des joueurs prenant le concept sans l’étoffer et lui écrire de background.

Hors compétence prédéfinie, risque d’optimisation du personnage.

Moins de rattachement à l’univers et peu de backgrounds liés à la trame scénaristique

 

b) La création collective.

Une des méthode les plus longue et difficile à mettre en place. Le joueur et l'orga décident ensemble ( de visu par chat ou par correspondance) de ce que sera le personnage. Ils ont des discussions durant lesquelles l'orga propose des possibilités et role et le joueur exprime ce qu'il aimerait jouer.  L’orga peut s’occuper de la création papier du personnage sur base de ces discussions et le soumettre au joueur.

 

Avantages

Écriture à deux mains : compromis entre les attentes du joueur et celle de l’orga

Explication de l’univers : le joueur par ce contact pourra poser ses questions directement à l’orga afin d’avoir  une vision claire de l’univers.

Implication de l’orga : le joueur verra de manière positive le fait qu’un organisateur prenne directement contact avec lui afin de lui tailler un perso sur mesure.

Connaissance du joueur : l’orga obtient des informations sur le joueur et son style de jeu, informations qui lui seront utile durant l’ évènement.

 

Désavantages

Chronophage : prends un temps monstre surtout avec des joueurs indécis ou girouette.

Consensus parfois difficile à obtenir. Cela  même aboutir à des conflits si les deux parties n’arrivent à se mettre d’accord. Il est parfois difficile de cadrer les grosbill ( Alors je suis le fils caché du roi et d’une déesse, je suis cité dans la prophétie et j’ai reçu à ma naissance un artefact surpuissant …)

Difficultés de mise en place : Prendre contact à temps avec tous les joueurs se révèle compliqué, surtout pour les inscrits de dernière minute.

 

4 ) Création orga + Création joueur +++

La création sous tutelle

 

Le joueur crée son perso en suivant les règles de personnage, l’orga prend le perso et effectue les modifications qu’elle souhaite dans un souci de cohérence et d’équilibre. 

(Non ce n’est pas normal que ta femme de ménage végétarienne et pacifique soit une tireuse d’élite et experte en explosif)

L’orga  peut aussi rajouter des éléments de background ,notamment pour rattacher le perso à la trame scénaristique. (ex : Ta femme de ménage a eu une aventure avec son patron, monsieur Gonzales il y a deux ans et sa femme a des doutes)

 

Avantages

 

Facilité de traitement des fiches. C’est le joueur qui rédige le personnage, l’orga à juste à modifier et ajouter ce qu’elle souhaite.

Liberté de création : le joueur peut jouer le perso qu’il souhaite pour autant qu’il accepte les modifications de l’organisation.

 

Inconvénients

 

Le joueur peut estimer que les modifications sont arbitraires et non justifiées.

Il n’est pas toujours évident de modifier le background de base.

 

5) Création  joueur ++++

Création totale du joueur

 

Le joueur se basant sur le système de création du personnage crée son perso de A à Z. La seule limitation est de respecter les canons de l’univers.


Avantages

 

Liberté totale de création, le joueur joue ce dont il a envie. Il fait sont perso rien qu’a lui. S’il est en groupe, il peut créer à son aise des backgrounds collectifs.

 

Richesse de certains backgrounds. Certains joueurs ayant la bride lâchée créent des personnages très élaborés.

Mélange des styles : En laissant les joueurs décider de leur type de jeu, on multiplie les styles de jeu différents.

 

Les joueurs contribuent par leur background à la création de l’univers.

 

Facilité de traitement: L’orga se contente de réceptionner et de sommairement vérifier les perso, sur les lives de 100 joueurs ça fait une grande différence.

 

Désavantages

 

Lien faible ou inexistant avec la trame. Si le joueur ne le prévoit pas, pas de lien entre son perso et l’univers, la trame scénaristique. Il ne sait pas utiliser le background dont’il n’a pas connaissance.

 

Risque de déséquilibre voir de grobillisme, de personnage optimisé. L’orga peut tenter de limiter la casse en limitant l’accès  à certaines compétences.

 

Pauvreté de certains backgrounds. Certains joueurs se cantonnent  aux statistiques du personnage

 

Risque de redondance. Certains joueurs sont figés dans certains roles (Ex vécu : un joueur joue exactement le même marchant depuis des années dans pleins de live différents)

 

Conclusion

 

Voila, c'est tout pour commencer. Que pensez vous de cette classification. Vous retrouvez vous la dedans ? Si vous avez des sugestions de modification ou des rajouts, faite signe. ( Je serai en congé en juillet, je ferai les modifications en aout)

 

Commentaires

Portrait de Tilleul

Ps: si des personnes sont

Ps: si des personnes sont intéressées par participer à ce style de réflexions, qu'elle me contacte par mp. On pourrait essayer de faire ensemble d'autres articles.

Portrait de Graziella

Salut Tilleul,   Je sais que

Salut Tilleul,

 

Je sais que Baptiste d'Electro Gn avait fait une conférence  aux Gniales sur la fiche de personnage.

Je pense que tu peux le contacter via le site Electro-GN .

Il existe aussi une histoire de P.I.P dans le milieu du GN (faut trier...)

http://www.asso-role.fr/phpBB/viewtopic.php?t=3737

Fredou a aussi fait un article à ce sujet et accesssible en ligne : 

http://claire.fred.pagesperso-orange.fr/index2.
 

Il y a aussi les avantages/inconvénients de l'utilisation du pronom je, tu ou il.

L'intrégration ou pas de systémes de compétences, résumé des objectifs ou pas, des traits de caractères ou pas.

On peut imaginer que les compétences/traits/objectifs soient parfaitement rédigés dans la fiche de personnage ou de garder une approche plus "JDR" où l'on rédige le background du perso et le reste sont des cases à remplir.

 

Graziella

 

 

Portrait de Tilleul

Chouette merci pour ces lien.

Chouette merci pour ces lien. Effectivement Graz et je n'en ai pas assez parlé, la création d'un personnage est en deux parties (Stat et Background) et on peut  avoir deux approches différentes dans la liste.

Portrait de Tilleul

Je vais demander a baptiste

Je vais demander a baptiste s'il pourrait me communiquer son texte et s'il serait d'accord de publier ou du moins des extraits ici.

Je ne connaissais pas les pip mais je ne trouve pas de lien sur role expliquant réellement ce que c'est.

Pour le lien de fred, je l'ai lu  et je dois dire que c'est c'est une approche très intéressante de la création de perso. (même si certaines reflexions comme 'briques fadasses" me dérange un peu, bonjour le parti pris :) )

Portrait de Graziella

Coucou,   Donc les PIP ce

Coucou,

 

Donc les PIP ce sont les point intérêts personnages. Je suis incapable de dire comment ça marche car je ne l'ai jamais utilisé.. 

Demandes à Baptiste, t'auras plus de chance qu'avec moi.

Bonne continuation pour ton initiative,

Graziella

 

 

Portrait de thepimousse

Points intérêts personnages ?

Points intérêts personnages ? Oo

C'est interessant ca... si vous avez des infos, je suis preneur !

Portrait de thepimousse

Allez hop, un pitit lien chez

Allez hop, un pitit lien chez Role pour expliquer les PIP :

 

Certains scénaristes utilisent des PIP (Points Intérêt-Personnage), donnant des notes aux intrigues écrites pour le joueur et aux informations détenues dans sa fiche. Pour assurer cette équité d’intérêt totalement indispensable, ils s’assurent que la somme des PIP de chacun soit à peu près identique. Je tiens qu’une telle approche est bien plus dangereuse qu’elle n’est vraiment utile. Quel que soit le barème de notation utilisé, déjà problématique par l’approximation qu’il y a à considérer comme égales des intrigues affublées de « valeurs » identiques, il resterait à prouver qu’il existe une arithmétique des PIP. C’est à dire qu’une intrigue à 3 PIP plus une intrigue à 2 PIP présentent un intérêt équivalent à une intrigue à 5 PIP. A mes yeux, il n’en est rien. Le tort de cette méthode est de le faire croire, et le risque est de se satisfaire d’un personnage qui n’aurait rien de vraiment passionnant, sous prétexte que le compte est bon. 
Plutôt que d’en faire la somme, d’autres scénaristes encore, vont définir leur personnage par la présence d’une intrigue majeure, de deux intrigues mineurs, et de quatre ou cinq informations (ou quelle qu’en soit exactement la recette magique). Cela consiste toujours à noter les intrigues, et à s’assurer de trouver une intrigue à 7 PIP, deux à 3 et quatre ou cinq à 1 ou 2 PIP. Vous voyez de suite l’aspect mécanique d’une telle démarche. Des personnages autant « formatés », sur un même moule, peuvent être relativement équivalents, mais risque de l’être surtout dans leur médiocrité. 

 

En plus, la discution est super interessante :

http://www.asso-role.fr/phpBB/viewtopic.php?t=3747&highlight=pip

Portrait de Korrigan

Si vous voulez aller plus

Si vous voulez aller plus loin, il faut décomposer cette gestion en plusieurs sous-valeurs.

 

Pour ma part, je mets des scores selon les domaines suivants par intrigue et par personnage :

  •  Personnage actif ou non dans l'intrigue
  • Le personnage connait ou non l'intrigue le concernant
  • L'intrigue est plutôt du type :
    • Sentimentale
    • Action
    • Réflexion
    • Rôle play

Les valeurs obtenues au final permettent de voir les périmètres d'intrigues du personnage et de se rendre compte que certains ont des typologies de jeu assez faible finalement.

Portrait de Graziella

Hello, Nous utilisons cette 

Hello,

Nous utilisons cette  méthode pour notre GN en cours donc je fais un premier retour.

 

La méthode insiste en premier lieu sur les intrigues et leurs développements.

Les personnages ne sont au départ, que des "rôles" ou des "fonctions " dans les intrigues soient  dans une intrigue il y a le tueur et son complice qui seront appelés kill1 et kill2.

Puis quand on développe, on développe le point de vue de chaque protagoniste de l'intrigue.

Par exemple, le couple témoin du meutre et les tueurs auront des points de vues forcément différents et auront vécu  la scène à leur façon.

En fait je trouve que pour les personnages se sont les intrigues et les évènements qui sont plus mis en avant par cette méthode que la distribution des PIP qui ne prend pas beaucoup  de temps au final (en tout cas beaucoup moins que le développement des intrigues)

 

Ce que je crains c'est le manque de personnalisation et une succession d'intrigues dans la fiche.

Pour pallier à cela je pense que notre équipe de relecteurs (à ce jour 6 pour 4 rédacteurs) va pouvoir nous aider à rester dans le ton du personnage.

Quand on lit un personnage, on a envie de se sentir unique il me semble (même dans les jeux réédités plusieurs fois;)

 

A+

Graziella

Portrait de Tilleul

C'est moi ou les pip n'ont

C'est moi ou les pip n'ont pratiquement que des évaluations négatives des scénaristes des orga (Avis négatif que je partage)

 

Graziella, qu'est ce que tu appelles "une succession d'intrigue dans la fiche" ? La fiche c'est plutot le background et la backstory non ? Les intrigues ne font qu'en découler.

 

Et un personnage peut être unique sans avoir pour autant de rapport initial avec la backstory. (Cas classique: l'enquêteur qui arrive sur les lieux. Cas extrème: Doctor who ou le docteur arrive à une époque et une planête totalement étrangère)

Portrait de Graziella

Pas le temps d'y répondre

Pas le temps d'y répondre correctement car débordée en ce moment.

Là je ne suis pas d'accord, c'est que je n'ai écrit que la méthode ne me plaisait pas,  je me considère encore en phase découverte. Ce que je peux apprécier c'est qu'elle peut évoluer puisque ce n'est qu'une méthode et pas un carcan.

 

A bientôt!

 

 

Portrait de Tilleul

Je parlais en général, je ne

Je parlais en général, je ne te visais pas. (Particulièrement les retours sur cette méthode sur le site electrogn)

Le problème des pip, c'est que c'est une approche quantitative et on sait que, comme pour les prothèses mammaires, il vaut mieux viser la qualité plutot que la quantité. :)

Portrait de Graziella

Graziella, qu'est ce que tu

Graziella, qu'est ce que tu appelles "une succession d'intrigue dans la fiche" ? La fiche c'est plutot le background et la backstory non ? Les intrigues ne font qu'en découler.

 

Oui!

 

Pour avoir eu l'avis d"une joueuse, elle n'a pas senti ses PIP et ne s'est pas ennuyée de tout son GN. Elle avoue qu'elle n'a pas vu le temps passé. Connaissant la joueuse, c'est trés rassurant venant d'elle.

 

Je confirme que cette méthode est très rassurante pour équilibrer les personnages surtout sur notre projet actuel (100 joueurs).

Pour des formats plus petits (15-20 joueurs) je ne prendrais sûrement pas cette méthode.

 

A+

Graziella

 

 

 

Portrait de Tilleul

Si tu lui a fait du bon

Si tu lui a fait du bon scénar, pip ou pas pip, elle sera contente, la joueuse. Ca ne determine en aucun cas l'efficacité de l'outil PIP.

La vraie question est de voir l'efficacité globale de ce genre de système et s'il sert vraiment à quelque chose.   J'ai peur que pour un gros gn, en voulant a tout pris caser des intrigues à tout les perso,  elle finissent par devenir capillotractées , sans intéret ou peu rattachée à l'ensemble.  Sans parler des risques de cloisonnement artificiel (je l'ai vécu en ces termes: dégage, c'est mon histoire pas la tienne, tu  en aura une  à un autre moment)

 

Et d'ailleur, on peut très bien faire un gn sans intrigues directement rattachées aux background pj, ca sert à rien d'en mettre si ca ne sert pas le concept du gn.  (J'imagine bien un paquebot de touriste sans histoire échouer sur les côtes d'insmouth ^^)

 

Portrait de Graziella

Oui mais toi Tilleul t'as

Oui mais toi Tilleul t'as l'air d'être un joueur actif et dynamique sans avoir besoin d'une fiche pour jouer (T'es amateur de freeplay ?!)

Tous les joueurs ne sont pas capables de vivre un GN uniquement rattaché aux backgrounds.

Pour les PIP ce n'est pas qu'une question de fiche de personnage mais plutôt comment on écrit un GN.

D'ailleurs on parle de créativité sur ce forum : http://udhc.free.fr/PHPBB3/viewtopic.php?f=5&t=149

Portrait de Tilleul

On peut donner une fiche de

On peut donner une fiche de perso de la taille d'un botin sans mettre de liens directs avec l'intrigue.  Libre au joueur d'utiliser les ressources de son back pour s'attacher  aux motifs du scénario.

Et je trouve qu'il est justement plus facile pour un débutant de se lancer une intrigue extérieure à son role  .  (Du moins c'est ce que mes parties d'initiations pnp m'ont apprises,)

Mais il faut dire que la majeure partie des joueurs belges ont l'habitude de la création de perso et non des "prétirés", ca change fortement la donne.

ps:Je vois sur ton lien que Muriel va faire un article sur ce que c'est qu'un bon gn, miam, tout ce qu'elle écrit est de l'or.

Portrait de Tilleul

Et pour revenir au pip, c'est

Et pour revenir au pip, c'est un système de quota, quantitatif donc. On réparti les parts du gateau entre les joueurs. Mais il est difficile de quantifier ce que vaut réellement un bout d'intrigue et qui la jouera, surtout si (ce qui devrait être toujours le cas), tout est interconnecté.  Et il reste à prouver qu'une répartition uniforme en quantité est efficace.

Portrait de Graziella

Pour revenir au sujet initial

Pour revenir au sujet initial quelles sont les autres au méthodes de création de personnages? 

 

Portrait de Tilleul

J'ai pas l'impression qu'il y

J'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup de méthodes posées sur le papier, chacun fait sa cuisine interne en intégrant  ou pas  le joueurs dans la création ( Volontairement :création participative,involontairement :En fonction du casting.)

Ce serait intéressant de trouver des écrits sur la création de personnage dans la littérature  et l'écriture de scénario ( pour transposer les méthodes en gn)

Ya des trolls en romane pour nous aider  ? :)

Portrait de Arphyss

Ce blog explique moultes

Ce blog explique moultes façons de créer persos et scénarios, des méthodes plus ou moins applicables, de la théorie, des bassets à poil raz...

http://www.electro-gn.com/

De la bonne, mais longue et fastidieuse lecture en perspective ;)

Portrait de Tilleul

Oui, et j'y fait référence

Oui, et j'y fait référence dès la première ligne du topic ;)