Tips de fabrication et latexage

Portrait de Tiksam

Histoire de montrez comment chacun travail et contourne les difficultés. Ca peut donner des idées quand on est coincé sur quelque chose....

 

Sujet en court.

 

 

Ici on voit les armes de pécores. une houe, une bêche et un balai.

Comme il n'y a pas de manche comme sur une épée, attacher une ficelle lors du latexage est un poil différent!

Un bout de ficelle et on pend l'arme lors du séchage. Bon ben du coup, faut la faire en 2 fois. Ici, une fois le manche, une fois le fer de la bêche. Quand on latexe ainsi, il faut bien tenir le manche de la bèche, du coup sur celui-ci, avant la phase de peinture, j'ai mis une couche coloré de mélange latex-sika. Pour pouvoir le tenir sans que le latex sec ne colle sur mes doigts.

 

du coup après le manche, je latexe le bas

 

Pour les tomates et les pèches, j'ai utilisé des balles de tennis en mousse. Là c'est un peu chiant pour le faire en 2 étape.

 

du coup, comme ce sont des fruits,  il y a une tige. alors j'ai incorporé la ficelle dans le fruit.

 

Et le latexage peut se faire en une seule fois

Commentaires

Portrait de Tiksam

Mon nécessaire de latexage:

Mon nécessaire de latexage: pleins de pinceaux, des brosses, de l'eau (avec un peu de liquide vaisselle)

 

Un pot pour mettre les pinceaux dès qu'il y a des bouloches de latex. Le 2ème pot pour rincer avant de nettoyer sommairement avec la brosse de chien dent (permet de ne pas avoir trop de latex et d'eau sur les brosses métalliques).
Et le latex dans un récipient autre que celui d'origine: quand on latexe, l'ammoniaque s'évapore du pot; comme on passe une dizaine de couche, le pot est au final longtemps ouvert, donc à la fin il y a des grumeaux de latex dans le pot. Mieux vaut jeter le fond d'un récipient que le pot d'origine qui lui contient encore plein de latex, ce serait du gâchis. Et c'est valable pour tout: peinture, colle....

 

Là un gros plan de latex qui bouloche sur le pinceau. Dès l'apparition de bouloche, il faut changer de pinceau. D’où le fait d'en utiliser 2,3 par couche de latex sur un seul objet à latexer. Donc quand on fait en série, on peut utiliser beaucoup de pinceau pendant le passage d'une couche.

 

A force de les nettoyer sur la brosse, le pinceau part en éventail. Plus il y a de volume, plus on a de chance d'avoir des grumeaux qui se forme en profondeur dans le pinceau. Du coup, un coup de ciseaux pour retirer du surplus de poil et lui redonner une forme à peut près correcte pour peindre.

 

Accessoire indispensable: un compteur ! Ben oui, quand on met à peu près 10 couches sur un objet, qu'une couche met 10-15mn à sécher l'été mais 5-6h l'hiver, on peut vite se perdre dans le décompte. Du coup j'utilise des capsules de bières. Tant qu'à faire, comme je met 6 couches de latex pure avant les couches colorées, ben j'utilise 6 capsules.

 

Le sika translucide (Sikafill Color), un revétement élastomère souple (300% d'élasticité), que l'on mélange avec du latex pure (600% d'élasticité je crois), en proportion variable. Car le latex pure, ça colle. Ça remplace le vernis quand on en a pas.

On peut aussi ne mettre que du latex et mettre une couche de sika pure en final pour protéger du temps le latex et la peinture (dilué à l'eau histoire qu'il soit liquide et non onctueux comme du miel).

Bien sur ça ne vaut pas un vernis, mais c'est selon ses possibilités ou ses moyens.

 

 

Portrait de nicoyas

L'étrille à chien est aussi

L'étrille à chien est aussi un bon truc pour nettoyre les pinceaux (mais faut le remettre à sa place, sinon ma femme me gronde).

Et donc les balles se travaille bien ? Tu y va directement à l arape ou tu vire le gros au cutter ?

J'imagine que la 12+12 est une binouse de discothèque vu le nom (je connais pas) ? Je n'identifie pas non plus la troisième capsule (pas la grim...)... Mais ça, c'est un autre sujet...

Portrait de Tiksam

Alors là, je ramasse ce qui

Alors là, je ramasse ce qui traine sur les tables de soirée (ça fait de l'argent de jeu sur les GN post-apo, du coup je fais un stock pour les copains zorgas).

Moi j'suis plutôt grimbergen ou leffe.

 

Pour les balles, j'y suis aller directement à grosse rape. Ca reste une mousse "dure" facile à travailler.

Portrait de Tilleul

Merci pour ces conseils,

Merci pour ces conseils, j'avais jamais pensé aux brosses, c'est une sacré bonne idée. De même que le balai en latex, c'est une idée géniale ^^

Portrait de briareos

j'utilise des pinceaux

j'utilise des pinceaux éventails : comme ils sont très plat, le latex est facile à atteindre et à enlever d'un coup d'ongle.

j'ai fait des tests systématiques avec plusieurs savons : le savon noir liqueur légèrement dilué est le meilleur produit pour protèger les poils de pinceaux, devant le liquide vaisselle.

Portrait de Tiksam

Equilibrage de l'arme. Une

Equilibrage de l'arme.

Une arme équilibrée est toujours plus agréable à manier, mais aussi il est plus facile d'arréter le coup pour ne pas frapper trop fort l'adversaire ou tout simplement dans l'urgence, pour stoper notre coup quand l'adversaire "tente de mettre sa tête sous la lame" (si, si, des fois, c'est ce que fait l'adversaire, vous viser le torse et lui se baisse à ce moment là par exemple)

 

Bref l'équilibrage consiste à ajouter du poids dans le manche, histoire que le centre de gravité de l'arme, le point d'équilibre soit proche de la garde ou au niveau de la garde pour une épée par exemple.

 

Ici, sur une masse, le point d'équilibre était grossièrementau 3/5 coté tête de la masse (un peu plus loin que le milieu de l'arme, donc le poids était franchement en avant de l'arme.

 

Plutôt que d'utiliser du fil de fer, j'ai utilisé un vieux morceau de plomb (en plaque, qui servait dans le temps à étanchéifier une toiture pour éviter la pluie entre les tuiles et le mur....). L'arme étant assez lourde d'origine et le poids très en avant, je me suis dit que du fil de fer ne suffirait pas en terme de poids pour l'équilibrer; il me fallait plus lourd.

Comme je sais que les pigments métalliques et le latex ne font pas bon ménage, je me suis dit qu'il en était de même pour un morceau de métal directement en contact.

Du coup, j'ai mis une couche d'adhésif sur mon manche latexé, c'est lui qui sera en contact avec le plomb.

 

J'ai brossé la plaque, histoire de pouvoir encollé sur autre chose que de la poussière ou de l'oxydation.

 

JE l'ai ensuite mis en forme sur un manche de marteau

 

Là, je teste en mettant toute la plaque sur le manche. Après essai, il s'avère que mon équilibre en dans la moitié inférieur de l'arme, mais toujours pas équilibré. Pourtant, là, il y a beaucoup de plomb, ce qui alourdit fortement l'arme sans l'équilibrer outre-mesure.

 

du coup, ai final, j'ai juste coupé 2 bande de plomb que j'ai encollé et scotché sur le manche de chaque coté, histoire d'avoir un manche ovale et non plus rond comme à l'origine.

 

Et pour l'aspect esthétique, j'ai collé du lacet de cuir enroulé sur le manche, avec de la gaine-tissu pour manche de raquette de tennis, histoire de cacher les noeuds du lacage.

Le cuir en "suédine, coté chaire rapeux" donne un bon grip, même avec une main pleine de sueur: ouais faut aussi penser à ça!