[RESUM] La gent féminine et les GN (jdr) ...

Portrait de sylicer

Pourquoi la gente féminine est-elle si rare en GN (et même encore plus en JDR) ?

Passons tout d'abord sur les définitions de base car vous n’êtes pas tous sans savoir ce que représente la gente féminine. (Mmmhh ? Non ? Tant pis pour vous, on ne vous le dira pas sur ce forum ! ).
La question du roliste mâle traditionnel est “Mais pourquoi ya jamais de filles avec nous ? ”

Imaginez un groupe de quatre jeunes gens, bien sous tout rapport (tee-shirt noir Brujah délavé, cheveux en bataille, l’œil torve en manque de sommeil, tenant fébrilement d’une main sa bouteille de 2 litres de coca et de l’autre chauffant ses dés à 10 faces… non pas de bière… j’ai dis “bien sous tout rapport” ! ). Forcément ça n’attire personne.
Imaginez maintenant un groupe de 30 jeunes gens, tous couverts de maille, platte, cuir ou autres armures factices, en pleine mêlée, hurlant à plein poumons “Deux” ou “Boule de feu quatre” tout en se tapant dessus à coup de bâtons recouverts de mousse et de latex. Ca n’attire personne non plus me direz-vous, et pourtant quelques filles sont belles et bien présentes dans ces cas là.

Pourquoi ces disparités hommes/femmes, pourquoi plus en GN qu’autour d’une table ? Ce sont ces questions que se sont posé certains de nos Trolls avec déception, et qui ont tenté d’y répondre, avec leurs mots (et leur délicatesse) à eux.

Avertissement : ce qui suit n’est donc qu’un résumé d’un très long post du forum, et l’auteur n’y est point responsable des âneries racontées. Non mais !

Macho mind ou “Chéri ? Tu es encore en train de faire le pitre à la cave avec tes amis ? ”

Il est reconnu que les femmes sont moins bien à l’aise avec la notion de conceptualisation 3D virtuelle (autrement appelée “syndrome de la carte routière”) alors que l'action et le monde "réel" favorise leur intégration intellectuelle dans ce monde. Historiquement, on a apprit aux femmes à manipuler le monde, à "jouer" en se servant en grande partie d'attitudes, de leurs "charmes", ce qui est plus facile à faire dans un GN qu'autour d'une table.
Passer des heures à tuer un gobelin en lançant des dés, en compulsant des tables, en faisant de savants calculs, tout ce côté simulationniste rebute les filles (et c’est parfois même trop complexe pour certains mecs). Les joueurs mâles étant en général jusqu’auboutitstes, restant enfermés toute la nuit dans une petite pièce pour trucider tout ce qu’il y avait à trucider afin de gagner ces fameux points d’ex.

Une solution de Troll ? Dans vos parties de JDR sur table, adaptez vos scénarios (prévoyez une heure à faire les boutiques). C’est connu, les filles jouent en décalé, différemment. Morcelez vos parties, de façon à ce que tout le monde aille se coucher tôt (pas plus tard que 4 heures du mat’ !)

La femme a un côté concret alors que l'homme est plus abstrait, loin des réalités, ce qui lui permet de s’éloigner des contingences matérielles, dont la plupart du temps il n'a jamais eu à s'occuper. Dans ce cas là, apprenez à ranger un minimum vos reliefs gastronomiques (miettes de pizzas et canettes vides).

Et soyez ouverts ! Les clubs de rolistes forment des clans très fermés qui n’encouragent pas la mixité. Arrêtez de considérer que le JDR est “votre activité de mecs à vous”. Ou alors arrêtez de vous plaindre !

En GN, la gente féminine est plus représentée qu’en JDR grâce au visuel, le plaisir de porter un costume et de se sentir princesse. Il leur est plaisant de se déguiser et plus facile d’entrer dans le rôle d’un personnage quand on lui ressemble. Les côtés festif et promenade du GN peuvent aussi être un élément de réponse, ainsi que le côté famille.
Bref, en GN, limitez les combats, accentuer le rôle, mettez vous à la couture. Cela peut payer car dans les premiers GN, il n’y avait pas plus de filles qu’autour des tables de jeux.

Ne négligeons pas l’aspect “fripes”, les GN 19ème en crinoline ont un plus grand succès auprès des filles que des garçons! Choisissez des GN où il y aura de beaux costumes…ou alors ne choisissez que des GN où vous êtes sûrs qu’il y aura un groupe d’Amazones.

Beaucoup de GNistes jouent en couple (il est plus acceptable de voir son compagnon disparaître une soirée que deux jours entiers, donc la fille suit). Du coup pas mal de filles viennent en GN pour faire plaisir à leur copain qu'elles accompagnent. Elles se réservent des rôles de soigneuses ou de magiciennes, s'occupent des déguisements. Il suffit de s'asseoir et de les écouter (comment tu as fait cette fronce, j'adore ton chapeau,...).

(Vous noterez donc à ce propos que la plupart des filles en GN sont “ la copine du gros guerrier en plate là-bas” ou “la petite sœur du gros mage de guerre qui vient de te mettre 12 points de dégâts dans la tronche”. Draguer en GN, déjà ce n’est pas facile , mais ça peut être dangereux. Et qui vous dit que cette fille qui vous lance des œillades depuis tout à l’heure n’est pas uniquement à fond dans son rôle ??)

Les raisons moins machos ou “Dis-moi, chérie, penses-tu que ce tissu bleu pour ma cape ferait ressortir le chatoyant de ma cotte de maille ?”

La gente féminine à tendance à rejeter dans les JDR sur table les scénarios du type "un donjon d'une nuit dans un groupe de bourrins" pour leur préférer certains plus oniriques (ah ! les elfes !) ou d’investigations. Les aspirations ne sont pas les mêmes entre hommes et femmes en JDR, ces messieurs étant plus souvent orientés compétences, pouvoirs et évolution du personnage et ces dames préférant l'interprétation, le charme et la manipulation. D'ailleurs il y a des zones entières d'abstractions où les hommes sont perdus, dès qu'il s'agit d'éléments psychologiques et/ou émotionnels. Ouvrez-donc votre côté féminin qui est caché en vous et laissez-le s’exprimer ! Développez votre côté émotionnel.

Le MJ (Maître de Jeu) est également un élément essentiel : les femmes étant très sensibles à la narration et à son interprétation (ce qui est valable aussi pour les autres joueurs). Donc trouvez-vous un bon MJ, ou soignez votre vocabulaire et votre élocution (Ne dites pas : “ ‘Tain, ya rien a poutrer dans ce foutu donj’ ” mais dites plutôt “ Diantre ! Ces oubliettes me semblent fort peu fréquentées”). Tout est question de relationnel.

Les JDR sur table favorisent l’action, alors que les JDR par email permettent une gestion émotionnelle largement plus importante, et on y rencontre souvent plus de filles (et donc de subtilité et de sérieux !). Dans ce cas il ne vous reste plus qu’à changer votre façon de jouer et à passer plus de temps devant votre ordinateur. Ou mettez-vous au Cosplay, il paraît qu’il y a plein de filles !

Il n’y a pas non plus que des soigneuses et des princesses en GN, on rencontre parfois des filles guerrières, qui sont là pour “bourriner” un peu. En fait cela passe mieux en GN car cela choque moins les mecs qu’en JDR sur table, où là ils ont plus de mal à imaginer que la fille en face d’eux joue un personnage masculin.

Les “vraies raisons” ou “Hommes/femmes : mode d’emploi”

La conceptualisation 3D virtuelle c'est comme le reste, ça s'entraîne. Les hommes y sont mieux préparés que les femmes par la société, le jeu... (c’est connu, les Lego ne sont pas un jeu pour les petites filles !), ils ont de part leur éducation un esprit plus ludique plus développé.

On ne parle pas de compréhension (les filles ne sont pas trop bêtes pour ne pas comprendre le JDR) mais bel et bien d’affinités. Une fille peut être tout à fait capable de comprendre certaines choses et ne pas s'en donner la peine parce qu’elle n’aime pas ça (par exemple les règles obscures de JDR). Question de goût donc.

La variation des thèmes et des jeux proposés (contemporain, SF, western, tout sauf du med’bour en fait), la richesse et l’intelligence des scénarios, des vrais personnages avec une psychologie, des vraies motivations, des interactions, parfois de l'action, mais bien intégrée au déroulement de l'histoire... Beaucoup de petits GN d'une soirée qui permettent aux débutantes de s'y mettre sans peine ni frais.

Au départ, le jeu de rôle en général est quand même une activité inventée par des hommes (Gary c'est ça) comme ont dû l'être le foot, le rugby, la chasse... et donc par extension masculine. Il y a déjà une séparation à la base, et avec les idées véhiculées par ceux qui ne savent pas ce que c’est (nerd boutonneux cloîtré dans son sous-sol, bourrin finit qui tape sur tout ce qui bouge ou jeune dangereux sacrilège), cela ne s’arrange pas.

Bref vous l’avez compris, pour se comprendre il faut…communiquer ! Et plus il y aura de filles dans votre activité, plus les autres suivront librement sans se soucier d’avoir l’air étranges car seules dans ce monde de brutes.

Commentaires

Portrait de Tilleul

Re: [RESUM] La gent féminine et les GN (jdr) ...

C'est clair, je m'en suis rendu compte sur des forum de fallout ou les gars se foutaient de la gueule des russes qui faisait un live dans cet univers. On pouvait espérer plus d'ouverture de certains joueurs de jeu vidéo ( En plus puristes d'un des meilleurs rpg 2D)

Quelqu'un sur le fofo leur a d'ailleurs répondu à juste titre que ces critiques pourraient s'appliquer mot pour mot à leur propres hobby. ( Ben oui, jouer avec des patés de pixel, ca demande aussi de l'imagination pour rentrer dedans.)

Je me demande si en Europe il existe -beaucoup de live 'd'initiation", en gros des choses se rapprochant plus du spectacle interactif pour mener en douceur les néophytes. Ca pourrait être un bon moyen de lancer des filles ( et garçons) un peu effrayé par le live en soit.

Je m'en suis rendu compte avec ma copine lors de son premier live. Le rp est quelquechose qui va tellement de soi pour un vieux roliste comme moi que j'en oublie que pour pas mal de gens, ca reste une sorte de théatre d'impro étrange ou les gens jouent 'a fond'

Pour l'anecdote, au premier live de ma cop, un pj expliquait à un autre au coin du feu qu'il croyait aux anges et la vie dans l'au dela et a commencé une longue discussion sur la bible et l'importance du salut de l'ame ou un truc dans le genre.
Elle prenait ce discours comme time out, ayant du mal à comprendre qu'on joue son role à fond, même pendant les pauses ^^.

Portrait de Zapan

Pour en revenir au sujet, je

Pour en revenir au sujet, je suis tombé sur ce Tumblr qui prends le contre pied des amazones en bikini de maille : Women Fighters in Reasonable Armors (Combattantes en Armures Raisonnables). C'est une compile d'illustration qui peut être très utile pour l'inspiration.

Portrait de liloumuloup

Personnellement, je pense que

Personnellement, je pense que la source du problème reste les stéréotypes dont on nous bourre le crâne dès l'enfance ... Une femme doit aimer coudre, faire la cuisine, le ménage, le rose, les petites fleurs et s'en tenir à pas grand chose en dehors de ça... Même si les mentalités commencent à changer, il y aura toujours des gens pour penser que certains domaines sont réservés aux hommes et que les femmes n'ont rien à y faire ... Je trouve ça triste ...

 

J'ai commencé le jeu de rôles sur table il y a 3 ans sous l'impulsion d'un ami qui m'a proposé d'essayer et depuis je ne regrette pas. Je suis en train de créer mon propre costume pour un websérie que je vais tourner avec des amis sur un thème médiéval fantastique et l'idée de jouer un rôle qui sorte de l'ordinaire me plait beaucoup.

 

Je suis informaticienne, j'ai encore beaucoup de progrès à faire masi j'aime ce que je fais. Alors mecs machos et filles formatées s'il vous plait arrêtez de penser en terme de cases. Ne vous réduisez pas à un rôle basique et effacé. Ne laissez pas les autres vous empêcher d'être ce que vous voulez être. La vie faut pouvoir en profiter sinon c'est vraiment dommage ...

 

 

^^