Médiéval

Portrait de Tiksam

Gravure sur lame d'épée acier

Pour un ami, j'ai gravé des motifs viking sur sa longsax de reconstitution viking

 

Ici j'ai fait une gravure à l'acide, c'est trèèèès DANGEREUX, ne testez pas si vous n'y connaissez pas grand chose.

Par contre, un pote m'a fait découvrir une vidéo sur youtube ou on peut faire la même chose SANS DANGER AUCUN avec de l'eau salée et une pile 9v!

Et oui: tapez "metal etching" sur youtube et vous tomberez sur cette vidéo:

 

 

 

 

 

Une autre en français:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=AHw6GduIGcw

En gros elle creuse l'acier sur 3-4 dixièmes de millimètre comme moi avec l'acide sur de l'acier en électrisant de l'eau salé avec une pile. Du coup exit les dangers de l'acide et ce n'est pas avec une pile 9v que vous risquez de vous électrocuter.

 

Et un lien de coutellerie en français et en image:

http://coustil.free.fr/atelier_gravure_fr.html

 

Dans tous les tutos, notamment en anglais (electric etching), certains utilise de l'acier inoxidable car ça se dissout moins vite etc... comme "électrode" trempant dans le bains d'électrolyse. L'acier inox (stainless steel) est malheureusement à éviter:  en effet, l'inox est un mélange à bas de chrome entre autre et l'électrolyse créé des vapeurs d'hexachrome trucmuche qui est hautement cancérigène. C'est le seul truc que j'ai vu à risque dans cette technique. Mais bon, après pour la dangerosité de cette vapeur, il faudrait connaitre la quantité à inhaler pour le considérer comme dangereux pour la santé. Là, je n'en sait rien., donc ça se trouve, c'est peut-être "inoffensif" avec cette technique (je rappelle qu'on manipule un tas de trucs dans la vie qui sont cancérigène ou toxique... mais que les doses assimilés à l'utilisation sont trop ridicule pour que ce soit interdit à la vente: white spirit, amoniaque... ou les colorants alimentaires...).

 

Donc ici je vais surtout vous parlez du reste, pas de la technique de gravage: comment préparer la lame.

Le procédé est simple: comme pour les circuits imprimés, l'imprimerie... le métal nue est attaqué et la technique creuse le métal là ou il n'est pas protéger. donc il faut recouvrir la lame là ou on veut qu'elle reste normal et le motif est la zone ou le métal n'est pas protéger.

 

Soit vous peignez la lame sur son ensmble  et vous grattez la zone à creuser. Il faut juste une peinture qui adhère et qui ne parte pas à l'eau. Vous pouvez, une fois la peinture sèche, chauffer le tout sous la flamme, pour que la peinture adhère encore mieux.

 

Ou vous pouvez aussi recouvrir la lame d'adhésif, découper et retirer l'adhésif là ou vous voulez que la lame soit creusée.

C'est ce que j'ai fait et ce que la fille fait sur son couteau dans la vidéo.

 

Dans la signalétique et la pose d'adhésif (covering de voiture, wrapping sont des termes courant), on utilise en gros des rouleaux de stickers colorés que l'on passe dans des "imprimantes". mais au lieu d'avoir une tête d'impression, c'est un petit cutter qui découpe le dessin ou le texte que l'on veut poser en adhésif. Ce sticker, s'appelle du vinyle adhésif (monomère, polymère... tout ça, on s'en moque), vous pourriez très bien utiliser du scotch de papeterie au fond.

Mais en signalétique, l'avantage, c'est que de cette machine (plotter de découpe) reproduit n'importe quel dessin vectoriel.

J'ai donc fait faire sur vinyle un motif que j'avais vectorisé (ces machines n'utilisent pas de format prioritaire, donc un fichier au format illustrator, coreldraw... fera très bien l'affaire)

Ce motif découpé dans le vinyl, si on retire le film de protection, on le perd en mille morceau, ça se déforme, normal. On utilise donc un film de transfert qui attrape l'adhésif en le retirant de son film siliconé puis on l'applique sur notre support. Le film de transfert adhérent peu et le vinyl, lui adhérant fort, le vinyl reste sur le support et le transfert se retire tout seul.

 

Bon exemple en image:

J'avais fait découper du vinyle adhésive chez une amie. L'idée, c'est que c'est en gros du scotch de couleur, du sticker, on découpe dans du sticker de couleur (ici bleu) un motif, on échenille (retire tous les morceaux de bleu qui ne nous intéresse pas)

 

On applique par au-dessu un film de transfert (transparent ici)

 

le vinyle bleu vient sur le transfert adhésif.

 

Transfert et vinyle sont adhésif.

 

Et on le repositionne sur ce que l'on veut. Ici par exemple, sur une feuille de papier. Appliquer correctement sans faire de bulle s'appelle maroufler comme dans le BTP car on "racle" avec une sorte de raclette (maroufle)..

 

Puis on retire le transfert.

 

Ne reste que le vinyle bleu collé sur la feuille de papier. Bon ben il existe des centaines de sortes de vinyles qu'on peut appliquer sur presque n'importe quoi. Aujourd'hui on peut en avoir qui se colle sur les murs (le vinyle est aussi imprimable, on peut donc coller une image sur un mur). On fait ça sur les voitures (la pub que l'on voit, ce n'est que du vinyle adhésif sur la carosserie: c'est le wrapping quand on change la couleur de la voiture, comme pour le tuning....)

 

Ben là, je l'ai testé sur une épée. Le gravage à l'acide nitrique (dit "gravure à l'eau forte" en imprimerie) n'attaque pas la peinture, l'adhésif (plastique), donc hop!

 

Il faut plonger la lame dans l'acide. Comme je n'en ai pas assez, j'ai fabriquer un bac à acide en cire de moulage sur la lame.

 

L'attaque acide est TRES DANGEREUSE, ce n'est pas comme se faire un circuit imprimé avec du perchlorure de fer sur une plaque de cuivre. L'attaque est exothermique (ça fait des bulles, ça monte en température, si c'est mal fait, mal dosé, ça "explose" comme le mentos dans du coca! Donc ne jouait pas à ça si vous n'y connaissait rien en matière de sécurité.

Bref, préférez la méthode électrique, sans danger dont je parle au début du topic.

 

La réaction ici a été très douce (plus les bulles sont petites, plus le motif est fin), mais du coup ça dure longtemps, surtout qu'il faut entretenir la réaction. Là, j'ai du passé une heure dessus si je me souviens bien.

 

On retire le bac et on recommence de l'autre coté.

 

 

... on retire aussi l'adhésif pour voir le résultat final.

 

 

La gravure s'est faite sur 3 ou 4 dixième de millimètre de profondeur.

 

Vu de jour.

 

Avec le vinyle et une attaque douce, le résultat est tellement net et parfait, que moi-même je ne m'attendait pas à un tel rendu. On pourrait croire à un résultat d'usine. Le pote en ait très fier et il a même dormis avec cette nuit là.

 

Maintenant, mon prochain gravage, je le testerai à la pile 9v plutôt qu'à l'acide. Mais je ne sais pas encore quand. En tout cas, sur la vidéo, ça parait tellement simple que je pense qu'on peut essayer les yeux fermés.

 

 

 

 

 

 

Portrait de Tiksam

Fabrication d'une lamellaire

Me suis fait une armure lamellaire viking à ma sauce.

 

Dans l'idée, ça donne ça:

 

J'ai du faire un peu plus de 800 écailles. Pour ça, j'ai regardé sur steelmastery, j'ai compté gross-merdo le nombre d'écailles sur l'armure et j'ai reproduit des écailles en papier à l'échelle. Au final, j'en ai une cinquantaine de trop. Et j'aurais pu la faire avec encore moins.

Au niveau du ventre, il y a 4 rangées d'écailles.

Au niveau du torse, il y a 3 rangées d'écailles devant et 4 rangées dans le dos, et le dos est un peu plus large (devant, je peut croiser les bras, l'armure n'est pas trop encombrante sur la poitrine et la souplesse de l'ensemble m'y autorise; derrière, il n'y a pas besoin d'autant d'amplitude de mouvement et si je courbe la tête, il n'y a pas de menton qui peuvent toucher la cage thoracique, donc une rangée de plus pour protéger jusqu'à la nuque, c'est bien)

 

Pour les bras, j'ai fait 3 rangées+ la déco, pour les cuisses, 4 rangées + la déco et une seule rangée sur les épaules.

 

Comme vous pouvez le voir, c'est une armure avec des écailles en forme de D. Mais à coté de ça, j'ai du découpé certaines écailles (en D) pour les cotés en biais de l'armure. Ou pour éviter de voir le coté en arrondi du D (regardez les 4 rangées du bas à droite sur la photoau dessus)

 

J'ai utilisé environ 60m de lacet de cuir (le laçage central en brun fonçé) et autant de lacet de coton je crois, je ne sais plus (j'ai acheté une grosse bobine de blanc (le moins chère que j'ai trouvé sur le net) dont j'ai teinté environ une partie (bobine du milieu)

Le coton beige assemble les rangées d'écailles entre-elles. Il lace donc les écailles avec les trous du haut et ceux du bas.

 

700-800 écailles en forme de D avec du gros cuir de 3mm à découper au cutter était inimaginable pour moi. J'ai donc demander à un ami qui a une forge de me déformer un outil à bois

A droite, l'outil d'origine, à gauche uyne version déformer, pour m'en servir comme emporte-pièce. La forme n'est pas parfaite car le fil de la lame se déforme lorsqu'on plie. Je pensais que c'était une bonne idée de partir de cet outil, mais en fait, à la forge, on aurait du partir d'un fer plat, celà aurait était plus simple et plus préçis. Mais bon, une fois en route, on a finit l'emporte pièce.

J'ai mis des boudins de mousse pour amortir les chocs sur mes doigts, notez qu'une poignée a finit par casser pendant le travail.

 

Après ça, l'étape du perçage. J'ai fait une sorte de gabarit dans lequel j'insère une quinzaine de D à percer et hop sur la perçeuse à colonne.

 

Des tas de bandes de cuir de canapé teint en noir et troué à intervalle régulier, ça ne sert qu'à faire joli sur l'armure mais c'est un gros taf au final et ça alourdit encore d'1kg l'armure.

 

J'avais envie d'ajouter des zones de déco, donc encore des bandes de cuir (ici du cuir waxé/ciré souple de 2mm environ) sur lequel j'irai coudre des bandes de cuir gravé.

 

Les bandes de cuir gravé (motif fait au matoir)

 

Pour les coudre, vu l'épaisseur, il faut non seulement percer le cuir à l'alène, mais aussi le percer sur un support arrondi pour que celà ne reste pas tout plat rigide sur l'armure alors qu'elle doit un peu être arrondi pour "épouser" le corps humain.

 

 

Ensuite l'interminable assemblage pour test etc..

J'ai fait de telle sorte que les rangées d'écailles soitent mobiles comme pour une armures d'écrevisse ou une lorica romaine.

En effet la plupart des armures lamellaire, on se contente de lacer pour assembler: un laçage qui va d'une écaille à gauche vers une écaille à droite, comme au centre avec le laçage de cuir ici. Mais le laçage entre les écailles du dessus et du dessous, si je fait ça, ben l'ensemble est rigide et ça ne m'intéresser pas. J'ai donc fait un laçage de haut en bas entre les rangées pour avoir une mobilité verticale, que les rangées rentrent un peu l'une dans l'autre.

 

Pour qu'elle soit le plus modulable/réglable possible.

Pour les bras, la sangle qui passe sous le bras est réglable en longueur et s'accroche avec un brandebourg en corne

Notez que le laçage n'est pas très tendu pour permettre de garder un maximum de souplesse pour "épouser" le corps (photo du centre ou je replie l'ensemble dans ma main: si le laçage était trop serré, je ne pourrait pas le faire à ce point)

 

Détail sur la fixation de l'épaule et du bras sur 2 sangles différentes et attaché ensemble pour avoir un écart fixe entre les 2.

Tout ça, c'est pour augmenter la mobilité de l'armure toujours et ne pas être géner quand je lève le bras très haut.

 

Sur les cotés, c'est un peu le même

 

Coté gauche, le devant et l'arrière sont fixés ensemble par un système type boucle et ceinture.

Etant droitier, je règle le trou de la sangle une fois et basta.

 

Par contre, pour enfiler plus rapidement l'armure, coté droit j'ai fait un système de brandebourg en corne aussi. C'est bien plus rapide que de galérer avec ses gants pour viser le trou avec l'ardillon d'une boucle.

Par contre, j'ai mis aussi des boucle+ceinture pour garder un coté réglable à l'ensemble coté droit aussi.

 

Quelques photos en détails

 

Et la vue d'ensemble

 

Vous pourrez trouver les photos de l'armure finit en plus haute résolution ici:

http://tiksam.deviantart.com/gallery/47118372/leather?offset=0

 

Voilà!

Portrait de Golum

Blog travail du cuir pour armures fantasy

https://www.stanwinstonschool.com/blog/medieval-superhero-leather-armor-by-samuel-lee

Moi je n'aime pas ... le cuir c'est une matière noble que je trouve dommage de peindre, venir, etc ... elle se suffit à elle même. Et puis pourquoi utiliser du cuir si c'est pour ressembler à un chevalier du zodiaque ? Mais il faut quand même reconnaitre le travail à sa juste valeur.

Portrait de Rychie

Masse d'arme rapide

Après avoir parcouru plusieurs FT, j'ai eu envie de faire une nouvelle masse d'arme qui serait stylée, facile et toujours accessible pour des "très faibles budgets". Voici donc ce à quoi j'en suis parvenu pour un coup d'environ 6€ l'unité :

 

 

En détail, ça donne :

- Âme en bambou 14mm collé dans le manche à la néoprène

- Manche en tube de mousse d'isolation

- Tête en tube d'isolation plus gros coupé à 6 reprise pour les emplacements des aillettes

- Aillettes en deux épaisseur de tapis de sol type go sport (7cm*17cm*12mm)

 

Bon, je vois d'avance certains commentaires donc autant que je prenne les devants :

- non ce n'est pas latexé et la première version sera tapé car il s'agit "pour l'instant" d'une version cheap.

- je me doute bien que ce ne serais pas très homologué pour les GN. Au passage, je veux bien que quelqu'un me liste toutes les raisons pour lesquelles cette arme pourrait être refusé lors d'un GN. De cette manière, je pourrais éviter de faire une boulette lors de la version GN.

- c'est une version cheap, donc forcément très limité au niveau matériel. Ce ne sera pas le cas lors de la version GN.

 

 

Comme rien n'est encore collé sur la photo, quelques petits détails supplémentaires :

- le blanc au milieu des aillettes n'est qu'un petit bout de scotch en attednant de coller

- les extrémités du bambou seront collé à la colle chaude et les extrémités du manche recouvert d'un dernier morceau de mousse pour fermer

- le tout tapé noir pour le manche et gris pour la poignée et la tête.

 

 

Merci pour les avis et les conseils, nottamment si vous jugez que quelque chose est dangereux dans la réalisation, c'est aussi pour ça que je n'ai pas encore collé.

 

 

Cela dit, comme vous avez du le voir plus haut, ce n'est qu'une version cheap qui, je le sais bien, ne sera surement que peu acceptable dans un GN. Néanmoins, je compte également en faire une version GN sans tenir compte du prix (normal puisque cette fois ce serais pour moi). Du coup, des changements se feront de suite :

- remplacement des aillettes par des aillettes en plastazote,

- remplacement de l'âme en bambou par de la fibre de verre,

- remplacement du tape par le latex (forcément).

 

Pour la version GN, j'aimerais également des avis et conseils pour ne pas louper la réalisation et savoir si je dois remplacer certains matériaux. Ce n'est pas pour tout de suite mais je compte m'y attaquer notamment vers début Mai, ce qui me laisse de la marge pour me préparer. Après tout, ce sera ma première arme en latex donc autant être bien préparé.

 

Merci d'avance pour vos conseils.

Portrait de thepimousse

Gn Occitanie 1410

Vendredi, 7 Juin, 2013 - 20:00 - Dimanche, 9 Juin, 2013 - 00:00

L'association AQUILON présente  

                                                                             GN OCCITANIE

SYNOPSIS
Nous sommes en 1410, après la vision de Pierre l’Ermite et une rancœur tenace distend les relations entre les différents partis qui composent les familles régnantes. L’Occitanie doit en finir une bonne fois pour toute avec ses conflits de personnes et les menaces extérieures. Ainsi, l’Archevêque de Rome Pie II a-t-il proposé à tous les prétendants aux différents trônes de se réunir lors d’un concile. Les nobles voient dans cette réunion tout un symbole : sceller entre eux une paix durable, redresser les finances des domaine qui sont au plus bas, se désengager des guerres larvées qui ont ruiné les pays et apporter du sang par des naissances qui ne serait plus issues d’unions abscondes de branches cousines dont les liens de parenté sont depuis trop longtemps avérés. Dans le Nord, les Bourgeois des Basses Plaines n’apprécient guère que les Bourguignons et le Saint Empire s’ingèrent dans leurs affaires. Ils ne veulent surtout pas devenir une Province Germanique ou un protectorat de fait du Duc Charles le Hardi. Déjà celui-ci a t-il plusieurs fiefs dans les Flandres, et détient-il un fort capital lié à la Hanse. De leur côté les Bourguignons voient comme une ingérence dans le développement de leurs états les accords pouvant être signés entre l’Empire ou le Royaume Fleur de Lysé avec les Flamands. Les Bretons voient dans le chaos régnant en Grande Bretagne entre les partis Anglois la possibilité de reprendre le contrôle de “leur île“ depuis la Cornouaille. Les Normands voient dans le conflit qui s’annonce l’occasion d’affermir leurs fiefs en Occitanie. Les Catalans veulent préserver leur indépendance de tout pouvoir extérieur. A la mort d’Henry VII d’York, son petit-fils le Comte Tyranne de Northwich s’est proclamé comme étant le nouveau souverain d’Angleterre.

Ce titre lui est contesté par son propre père le Prince Noir : Henry de Woodstock, dit Henry VIII qui fut proclamé roi d’Angleterre après le massacre d’Henry VII sur le champ de Bataille de Bourges en l’an 1400. Proclamé roi, mais non couronné. Plusieurs seigneurs de l’Occitanie lui contestent le trône dont aussi sa sœur Mary d’York Villiers de Fière-Ville de l’Orne, qui a épousé un Comte Normand. Après l’assassinat de Louis VIII le Lys son neveu Philippe II de Valois été déclaré Roi de Francie par ses vassaux et les notables du pays Champenois. Mais cela est loin d’avoir fait l’unanimité en Francie. Sa cousine la Comtesse de Vendôme : Bélissende de Valois, fille de Charles de Valois frère du défunt roi, lui conteste le trône. Elle détient le fils de Louis VIII : Louis IX le Posthume qu’elle a marié avec sa propre fille Margareth Stuart, et entend régenter la France en son nom.

La petite Margareth ou Marguerite est née de l’union entre Bélissende et Tyranne de Northwich. Louis IX le Posthume est le fruit de l’union entre feu le roi Louis VIII et de la Princesse Bretonne Bertille d’Audieme, fille du Roi Conan II. Aujourd’hui, tu as répondu à l’appel de l’Archevêque Pie II et te voici en partance pour le nouveau concile où doivent se tenir d’âpres discutions entre états. Le sort de l’Occitanie va peut-être s’y jouer.

 

 

 

 

 

PRESENTATION DU JEU

Quelle image avons-nous du Moyen-âge? Quelle image du Moyen-âge sommeille en nous? Celle d’un village à l’abri d’un château-fort, des fermettes aux toits de chaume, des bergeries crasseuses? Des monastères austères? Des chevaliers, des gens d’armes, des moines et de belles damoiselles? Des festins, des tournois et des banquets? Les attaques de vikings, des razzias sarrasines, les croisades? Des duels épiques?
Dans quelle région de France n’a-t-on entreprit de voir de simples murailles: tas de ruines informes, pour le plaisir d’y ressentir, comme par empathie, l’émulation d’un glorieux passé. De toutes ses prétentions en a découlé pour chacun de nous un Moyen-âge soit onirique, baroque ou fantastique décliné en moult histoires.
Ainsi, afin de nous plongé dans un monde emprunt d’Historicité est née l’Occitanie. Une Terre d’aventures, qui loin de tomber de plein pied dans une option médiéviste sans concession, va être le prétexte à de nouvelles rencontres. Chacun y trouvera son Moyen-âge…. Alternatif. Pour ce faire, les évènements liés à “l’Occitanie“ sont déclinés en Jeux Indépendants. Deux GNs ont déjà eu lieu durant l’année 2011. Cependant, de l’un joué au sein de l’association Osmodie à découlé l’autre joué lors du War-GN organisé par BCB. Les deux GNs ont été joués à la suite. Un GN axé sur la diplomatie, la politique, les intrigues, le commerce et les combats et l’autre essentiellement dévolu aux batailles de masse. Chacun a trouvé ainsi sa place dans l’un ou l’autre des GNs, ou dans les deux.
De la diplomatie et des traités passés entre les différents intervenants se sont définis plusieurs camps qui se sont livrés ouvertement à la guerre. Dans l’esprit les “Grands Personnages“ et leurs troupes joués au cours du GN d’Osmodie se sont associés aux Stratèges des états-majors lors du BCB. Les joueurs ont ainsi eu le plaisir de voir se concrétiser leurs prises de positions et les conséquences qui en découlent. Les événements se sont donc se dérouler dans une réalité médiévale alternée. Il a été possible pour les participants du GN d’Osmodie de jouer un quidam dans un conflit opposant les Plantagenet aux Capétiens.

Aujourd’hui, vous est proposé un GN, organisé par l'association Aquilon, qui fait suite à la guerre que se sont livrés les deux camps. L’Occitanie a sombré dans le chaos et seuls des accords solides entre les différents partis peuvent redonner sa stabilité à ce monde en feu. Ce Gn ne sera pas suivi ( du moins pour l'instant) par un Gn dédié au combat ( comme pour le précédent opus).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sont ainsi proposés des rôles ou des postes au sein de compagnies liés à des Pays ou des Partis :

- L’Angleterre du Kent et la France des Valois-Stuart, sous la souveraineté de Bélissende de Vendôme et de Tyranne de Northwich.
- Le Duché de Champagne de Philippe II de Valois
- Le Saint-Empire aux ordres de Frederick de Wittelsbach
- La Bretagne et Cornouailles de Grande Bretagne de Conan II de Bretagne.
- La Catalogne et le Languedoc, les Cathares.
- L Normandie et la Guyenne sous la souveraineté de Geoffroy Plantagenet
- Les Ordres Religieux du Poitou, Hospitaliers et Templiers.
- Les Flandres.
- La Bourgogne
- Les Angevins de Naples
- L’Ibérie.
- La Vénétie.
- L’Angleterre des York d’Henry de Woodstock, le Prince Noir.
- L’Angleterre de Nottingham de Lady de Lancastre.
- Les Maures de Grenade.
- Les Scandinaves, Vikings et Danois.
- Les Magyares.

Ou bien à des situations de rôles :
Prêtres, Clercs et Archevêque de l’Unique selon les dogmes de Pierre l’Ermite

[*]Prêtres Cathares
[*]Prêtre réformés selon les dogmes de Basile le Gris
[*]Druides, Druidesses Celtes
[*]Sorcières, Sorciers et Shamans
[*]Commerçants, Clercs laïc, Banquier, Notaire, etc….
[*]Nobles Dames
[*]Seigneurs, Comtes, Ducs, Barons, etc….
[*]Roi, Empereur, Princesses, etc….
[*]Obédience de sectes, groupes secrets
[*]Conseillers royaux, locaux, etc….
[*]Bourgmestres, Baillis, etc….
[*]Brigands
[*]Ou un rôle lié à toute envie particulière.

L’important étant de se faire plaisir. Si vous êtes tentés par un rôle à responsabilité, spécial ou autre, contactez X-PH : xpchassy@leperreux94.fr.

A cela peuvent s’ajouter des rôles de Dames et d’Hommes de cour, ou de commerçants. Ils seront échangés dans les compagnies existantes, selon vos envies, contre un rôle d’Homme d’arme ou un rôle à *. A voir avec l’Organisation.

 

 

INSCRIPTIONS OUVRTES !

Il reste encore quelques rôles et groupes.

Tout ici : http://troll.et.chimeres.asso.xooit.fr/index.php

Portrait de nicoyas

BERRY CHAMP DE BATAILLE 2013 : 10e Campagne

Samedi, 31 Août, 2013 - 08:00 - Dimanche, 1 Septembre, 2013 - 15:00

 Berry Champ de Bataille ou BCB pour les intimes, est le Wargame-GN "à la française".

Cette année, nous fêtons la dixième édition avec un jeu un peu particulier (un seul grand campement) et une soirée festive, mais c'est toujours : sur 1000 hectares de terrains variés, des heures de marches, des bastons d'escarmouches ou de masses et une ambiance roots revigorante.

Cette année aussi, quelques nouveautés, comme les compagnies d'estafettes ou les joueurs d'ambiance. Ouvert à 800 joueurs.

http://www.berrychampdebataille.fr/

Syndiquer le contenu